Actualités

J.J. Abrams s'excuse de son abus de lens-flare

Par Sullivan
1 octobre 2013

Vous ne rêvez pas, vous n'êtes pas sur le Gorafi ou un autre site de désinformation bien connu, mais bel et bien sur SyFantasy.fr et J.J. Abrams vient de reconnaître ses torts dans le lens-flaregate.

Mieux, le réalisateur à lunettes a demandé à ILM d'en enlever un nombre important lors de la post-production de son Star Trek : Into Darkness, jugeant lui même que son dernier en film en date frôlait l'ordonnance chez l'opticien. Et si vos rétines n'ont toutefois pas été épargnées (particulièrement sur la seconde moitié du film où une lampe de bureau tente à plusieurs reprises de vous aveugler), ce bon Jeffrey Jacob a admis qu'il avait un "problème" avec sa pratique préférée : 

"Je sais que je suis raillé tous les jours avec ça. Mais je vais tout vous dire : 'Il y a des fois où je suis en tournage et je me dis : cette scène serait géniale... avec un lens flare.' Je sais que j'en met trop, et je m'en excuse. J'en suis conscient maintenant. D'ailleurs je montrais une scène de Star Trek : Into Darkness à ma femme et à un moment en particulier, elle me dit : 'Je ne vois rien de ce qui se passe, je ne comprends pas de quoi il s'agit !" C'est là que je me suis dit "J'ai peut-être poussé le bouchon un peu loin"...

Voilà, c'est aussi stupide que ça et je me suis senti vraiment idiot de demander à ILM de retirer certains morceaux du film. Mais je pense que reconnaître que j'ai un problème est un premier pas vers le rétablissement, non ?"

Voilà qui peut rassurer des fans de Star Wars angoissés par le premier passage en vitesse lumière qui aurait pu coûter la vue à la moitié de la salle à la vitesse de la lumière ! 

Source

Commentaires