Actualités

La première fin imaginée pour Rogue One finalement dévoilée

Par Strafeur
21 mars 2017

Nous l'avions suivi tout au long de sa promotion, Rogue One : A Star Wars Story a été maintes fois réécrit, remonté... mais nous n'avions jusqu'alors eu que très peu d'indication sur ce qu'aurait pu être le film de Gareth Edwards. 

Aujourd'hui, c'est Gary Whitta, co-scénariste de Rogue One, qui livre ses secrets à Entertainment Weekly sur le premier jet des aventures de Jyn Erso :
"Notre idée originale était qu'il devait tous mourir. Que ce soit le prix à payer. Si tu dois donner ta vie pour quoi que ce soit, c'est pour ça, pour détruire une arme qui te tuera de toute façon. C'est ce qu'on a toujours voulu faire. Mais on ne l'a jamais trop approfondi parce qu'on avait peur que Disney ne nous laisse pas faire, qu'ils pensent que ce soit trop sombre pour un film Star Wars ou pour une de leur production."
 
Malgré cela, les scénaristes ont défendu leur idée devant Disney : 
"Ça nous démangeait toujours de tous les faire mourir. Chris Weitz pensait que nous avions raison. On s'est donc battu pour défendre cette idée, nous leur avons dit que nous sentions qu'ils devaient tous mourir et tout le monde (y compris Kathleen Kennedy) nous on dit de foncer. Nous avons donc eu la fin que nous voulions."
 
On apprend également que dans les premières versions du script où le happy end était encore de mise, Bodhi Rook, Chirrut Imwe et Baze Malbus n'étaient pas de la partie. Jyn était quant à elle une soldat Rebelle : 
"En effet, certain des jouets vendus sont encore sous le nom de Sergent Jyn Erso. C'est ce qu'elle était, elle était un sergent de l'alliance Rebelle. On a changé ça durant la production, mais certains jouets étaient déjà en fabrication, j'ai donc un Sergent Jyn Erso sur mon bureau même si elle ne l'est pas dans le film." précise Gary Whitta.
 
Felicity Jones devait diriger un commando dans lequel un personnage proche de Cassian Andor était présent (même si ce dernier ne répond alors pas à ce nom), tout comme K-2SO qui était déjà intégré à l'équipe. Le scénariste précise tout de même : 
"Je n'ai pas dit que tout le monde s'en sortait, Kaytoo mourrait déjà par exemple. Jyn devait survivre, tout comme Cassian. Il y avait beaucoup de pertes des deux côtés, dans toutes les versions du script."

Sa survie était quant à elle bien trop hasardeuse pour les scénaristes puisque l'Étoile Noire devait se mettre en hyperespace en rasant le champ de bataille de Scarif, enterrant au passage les secrets de l'Empire. Ici, aucune tour de transmission n'était prévue, Jyn devait donc s'échapper avec les plans à la main : 
"Un vaisseau rebelle venait les récupérer à la surface avant de les extrader. Le transfert des plans se faisait donc plus tard, Ils s'échappaient et Leia les rejoignait plus tard sur Alderaan pour les aider. Le transfert des données de vaisseau en vaisseau se faisait donc en dehors de Scarif"
 
Dark Vador entrait cependant en action dans le dernier tiers du film, poursuivant et prenant en chasse le vaisseau venu secourir Jyn, tandis qu'elle essayait de transmettre les plans à Leia. Les boucliers finissaient par lâcher et Vador arrivait alors à les abattre. Mais pendant qu'il prenait le Tantive IV en chasse, la caméra reste figée sur les débris dans lequel on se serait finalement aperçu qu'ils avaient réussi à se réfugier dans une capsule de sauvetage. 
 
C'est cette fin, trop tirée par les cheveux, qui a poussé les scénaristes à revoir leur copie : 
"Le fait qu'on ait dû faire autant de pirouettes scénaristiques pour les garder en vie était un signe des dieux de l'écriture qui nous disaient que s'ils devaient survivre, cela ne devait pas être aussi difficile. On a donc décidé qu'ils devaient mourir sur la surface (de Scarif) et c'est comme ça que ça c'est terminé. On a toujours essayé de faire coller toutes les pièces du puzzle ensemble. On a essayé chacune des idées. Finalement, à travers un développement interminable, on finit par voir la meilleure solution et se hisser au dessus des autres" conclut Whitta.
 
Une fin bien différente que celle qu'on retrouvera sur la galette du film qui sera disponible le 24 mars en blu-ray et DVD mais qui ne répond pas aux différentes images présentes dans les trailers et non dans la version finale. Une preuve supplémentaire que Rogue One a connu de nombreuses itérations avant celle des salles obscures. 
 
 

Commentaires