Actualités

Suite à Battlefront II, la Belgique enquête sur la question des Loot Boxes

Par Republ33k
24 novembre 2017

Coffres. Lootboxes. Appelez comme vous le voulez, les petites boîtes dans lesquelles ont débloque à l'aide de sous et d'un peu de hasard des nouveaux éléments pour un jeu-vidéo sont dans le collimateur des institutions Belges.

Il faut dire que l'affaire Star Wars : Battlefront II a pris des proportions démentes. On sait qu'une explication des développeurs du jeu sur Reddit est devenu le poste le moins bien noté de la plateforme. Ou encore que Bob Iger, le président du Disney, a du prendre son téléphone pour demander à EA de suspendre les micro-transactions permettant d'acheter du contenu sous forme de coffres dans Battlefront II.
 
Sous le feu des projecteurs médiatiques, la question des loot boxes commence donc à arriver devant des institutions juridiques. C'est le cas en Belgique, où la commission sur les jeux de hasard a commencé à enquêter sur ces fameux coffres. Officiellement, aucune décision n'a été prise - malgré des sources prétendant le contraire - mais on sait déjà que le rapport de la commission parle d'un comportement "agressif" des éditeurs de jeu à l'encontre des joueurs, et spécifiquement des plus jeunes, qu'on incite à acheter un maximum de coffres, alors qu'ils ne dépendent que du hasard.
 
L'effort belge a été entendu jusque dans la bouche du ministre de la justice du pays, qui a déjà appelé à un bannissement de l'opération. La commission sur les jeux de hasard se montre plus mesurée et appelle elle à une plus grande coopération entre les gouvernements, les développeurs et les agences de classification. Leurs demandes ont en tout cas déjà été entendues par Hawaï, qui débute cette semaine une enquête sur la question.
 
On espère que le sujet sera également discuté en France. 
 

Commentaires