Actualités

Un teaser vidéo pour l'IMMENSE projet transmédia autour de La Horde du Contrevent

Par Alfro
11 décembre 2014

UPDATE : Cloneweb est allé à la pêche aux informations et nous apprend que Jan Kounen n'est plus impliqué dans le projet mais aussi que Forge Animation a fait appel à des artistes d'exception pour les concepts-arts du film. Ainsi, Kôji Morimoto (qui a travaillé sur Short Peace), Yoshitaka Amano (Final Fantasy, Child of Light), Kusanagi (pétage de la rétine ici) et même George Hull (concept artiste préféré des Wachowskis et de Neil Blomkamp). Excusez du peu !

On apprend aussi que si le projet se focalisait au début sur le film, il est maintenant pensé comme un véritable ensemble transmédia. Le Kickstarter qui arrivera en janvier donnera plus de détails et permettra de lever des fonds pour le jeu vidéo.

––––––––––

La Horde du Contrevent, second roman d'Alain Damasio, a su conquérir le cœur de milliers de lecteurs par son message et son univers.

Il a visiblement aussi inspiré à outrance les gens de Forge Animation ! En effet, dans une vidéo qu'ils dévoilent aujourd'hui, on découvre que leur adaptation de ce roman sorti en 2004 ne sera pas seulement un film, mais se développera en un projet transmedia qui contiendra un jeu vidéo et des bandes dessinées.

Ils avaient d'ailleurs précédemment annoncé que ce serait Iris Yamashita, la scénariste de Lettres d'Iwo Jima (excellent film de Clint Eastwood), qui écrirait cette adaptation que l'on voit ici prendre vie sous le crayon des concept-artistes, tandis que Jan Kounen, réalisateur fou et génial de Dobermann, Blueberry ou 99 Francs (ainsi qu'Other Worlds, un reportage passionnant sur l'ayahuasca).

On retrouve donc la trente-quatrième Horde, menée par Golgoth et sa résolution inébranlable, s'animer en 3D et annoncer son arrivée prochaine (que nous vous annoncerons évidemment) sur Kickstarter. Et une chose est sûr : vous pouvez compter sur nous pour vous parler de ce projet comme nulle part ailleurs ! D'ailleurs, il se pourrait que nous soyons déjà à l'oeuvre.

Commentaires