Critiques

Critique - Les Oubliés de l'Amas (Floriane Soulas) : Floriane Soulas se lance dans l'action qui prend aux tripes !

Par Louis - CINAK
3 min 4 novembre 2021
Critique - Les Oubliés de l'Amas (Floriane Soulas) : Floriane Soulas se lance dans l'action qui prend aux tripes !
On a aimé
- L'action prenante
- L'ambiance très Mass Effect ou Star Wars
On n'a pas aimé
- Le naturel des relations qui fait parfois tiquer

Le refus des Vénusiens de renoncer à leurs IA autonomes avait mené à la guerre des Cités volantes, et à l'extermination des IA et de leurs créateurs. Face à la rébellion vénusienne, la Terre et le reste du système intérieur avaient choisi la méthode drastique : Vénus avait été rasée à coups de bombes nucléaires.

Floriane Soulas s’est lancée dans l’aventure du space-opera avec Les Oubliés de l’Amas chez Scrinéo. Nous avions déjà parlé de son travail très bien ficelé aux touches mélancoliques avec les Noces la Renarde et nous espérions la croiser à nouveau sur un roman aux notes plus épiques et où l’action nous prendrait aux tripes. Les Oubliés de l’Amas est la preuve que Floriane Soulas n’a pas dit son dernier mot en la matière

L’humanité a colonisé le système solaire mais Jupiter résiste encore aux colons. Les défenses naturelles de la planète (tempêtes de gaz, projections de débris…) ont poussé les explorateurs à jeter l’éponge. Depuis, l’orbite de Jupiter est devenue un dépotoir où toutes les grandes compagnies spatiales y rejettent les vaisseaux dont ils ne veulent plus. Parias et contrebandiers ont rapidement transformé ce débarras en une ville aux allures de cités pirates. Kat, elle, recherche son frère qui aurait disparu sans laisser de traces dans ce foutoir humain, mais son passé la poursuit tout au long du roman afin de lui mettre des bâtons dans les roues. Des légendes racontent que des gens auraient percé les défenses de Jupiter et Kat a peur que son frère y soit parvenu et qu’il lui soit à jamais inaccessible. Pour en apprendre davantage sur ce qui se déroule en coulisse au cœur de l’Amas, elle prend la décision de s’engager aux côtés d’une mécanicienne à la personnalité bien trempée, Jaspe, dans des courses de vaisseaux illégales.

L’écriture est simple, fluide et perpétuellement tournée vers l’enquête de Kat. Ce qui peut paraître frustrant est la proximité qu’entretiendra Kat avec Jaspe, couplée au naturel de Kat de mentir à tout le monde : ce qui semble peu logique par certains aspects. En revanche, l’autrice arrive parfaitement à nourrir ce sentiment de camaraderie au tout long des aventures du duo. Patte de Floriane Soulas dans ses précédents romans et qui se confirme ici, on ne peut que ressentir de l’empathie envers son héroïne (au même titre qu’Hikari dans Les Noces de la renarde). Les personnages sont diablement crédibles et bien construits, ce qui fait plaisir à lire.

Véritable hommage à la science-fiction, on retrouve les grandes heures de la SF dans ces pages. Du roman d’aventures spatiales au Robots d’Asimov (les IA sont interdites mais vous verrez), en passant par la course de bolides de Star Wars, Floriane Soulas sert le meilleur du genre au cœur d’un univers original et qui décoiffe dans de très nombreuses scènes ! L’ambiance et les décors font rêver et rappellent les stations aux confins de la galaxie dans Mass Effect !

Son interview aux Imaginales 2021, où elle nous parle de ses inspirations pour ce roman ! 

L’autrice s’efforce de rendre la SF spatiale la plus accessible possible en expliquant certains concepts clés (qui servent l’intrigue évidemment), ce qui est tout à son honneur. On sort chamboulé et des idées pleins la tête de sa lecture des Oubliés de l’Amas.

Le talent de Floriane Soulas se confirme. Avec des personnages attachants et un univers cohérent et original mais qui n’oublie pas de rendre hommage aux chefs-d’œuvre de la science-fiction, Les Oubliés de l’Amas ne démérite pas. Son écriture fluide et ses scènes d’action prenantes et franchement cools nous offrent un roman d’aventure, d’enquête et de réflexion qui ravira les fans de science-fiction et d’ailleurs.

Chez l’éditeur

Où le trouver

Commentaires