Critiques

Critique - Emissaires des Morts T.1 (Adam-Troy CASTRO) : Space Opera coup-de-poing avec son héroïne époustouflante !

Par KrissDrkTwr - Christophe
4 min 1 août 2022
Critique - Emissaires des Morts T.1 (Adam-Troy CASTRO) : Space Opera coup-de-poing avec son héroïne époustouflante !
On a aimé
Un univers empli de noirceur porté par son héroïne implacable.

Si je vous dis Sherlock Holmes et Miles Vorkosigan alors n'hésitez pas.
On n'a pas aimé

Adam-Troy Castro c'est tout nouveau pour moi et à ma grande honte, je suis passé à côté.. Séance de rattrapage illico! Cet auteur a publié une trilogie furieusement incontournable chez Albin Michel Imaginaire que je remercie chaleureusement via le Service Presse. Une pépite!

Afficher l’image source

Né en 1960, c'est un auteur spécialisé dans le fantastique, la fantasy et l'horreur en  ayant publié une vingtaine de romans et cinq nouvelles.  Sa trilogie Andrea Cort est un gros coup de poing dans le milieu de la SF avec son enquêtrice ravagée par les traumas de son enfance. 

 

La Trilogie Andrea Cort - épisode 1

Quand elle avait huit ans, Andrea Cort a été témoin d’un génocide. Pis, après avoir vu ses parents massacrés, elle a rendu coup pour coup. En punition de ses crimes, elle est devenue la propriété perpétuelle du Corps diplomatique. Où, les années passant, elle a embrassé la carrière d’avocate, puis d’enquêtrice pour le bureau du procureur. Envoyée dans un habitat artificiel aussi inhospitalier qu’isolé, où deux meurtres viennent d’être commis, la jeune femme doit résoudre l’affaire sans créer d’incident diplomatique avec les intelligences artificielles propriétaires des lieux. Pour ses supérieurs, peu importe quel coupable sera désigné. Mais les leçons qu’Andrea a apprises enfant ont forgé l’adulte qu’elle est devenue : une femme pour le moins inflexible, qui ne vit que pour une chose, « combattre les monstres ».

Un Space Opera né dans le sang et la fureur..

Bonne nouvelle, cette édition de 700 pages contient 4 nouvelles indispensables que je recommande fortement, voici leurs titres:  'Avec du sang sur les mains', 'Une défense  infaillible', 'Les lâches n'ont pas de secret' et 'Démons invisibles' posent les fondations de cet univers.

Comme le mentionne Gilles Dumay dans son avant-propos, ce livre est aussi noir qu'un café italien, à l'atmosphère pesante et tendue. Chacune des nouvelles abordent des thèmes très actuels: la guerre, la corruption, le racisme sonnent comme des axes de réflexion redoutables. Le génocide, évènement déclencheur à l'histoire d'Andrea Cort, ravagée par le massacre de sa famille dont elle est la responsable, dans des circonstances qui lui échappent.. Emissaires des morts questionne sur la notion du libre arbitre et la manipulation des masses. Adam-Troy Castro met en relief les relations entre l'humain, la technologie et ses dérives.

Les dialogues sont tendus et à couteaux tirés, ont plusieurs niveaux de lecture qui prendront tout leur sens ultérieurement.

Ce roman est un voyage fascinant dans des mondes autant exotiques qu'extrêmes. Bienvenue sur Bocai et ses déserts de cactus rouges, ses montagnes recouvertes de grands arbres spongiformes, ses océans phosphorescents, ses deux levers et couchers de soleil dans la même journée. Bienvenue sur  la planète Caithiriiin, nommée "un enfer de glace". Ou venez sur le monde artificiel de Un Un Un, littéralement en suspension avec sa ville hamac et dont le moyen de déplacement sont ...des cordes! Au programme pour le texte éponyme: un double meurtre, des abysses impénétrables et des dragons qui rôdent, et un monde surveillé par l'I.A. Rien de simple, tout est périlleux dans une enquête où un double meurtre va nous mettre les nerfs à vifs!

Jamais les apparences n'ont été aussi trompeuses ! Le roman  est vraiment Fucking hostile avec des scènes d'action taillées pour le grand écran ! 

Le suspens et la qualité des intrigues vous ramèneront au meilleur de la saga de Lois McMaster Bujold en bien plus sombre et radical. L'auteur explore un futur sombre et soupoudre le tout d'une ambiance paranoïaque croissante avec son lot de retournements de situations et de révélations..

Naissance d'une légende.

Andrea Cort est la survivante et le bourreau de sa propre famille dans une tragédie mystérieuse sur sa terre natale Bocai. Sa mémoire à cet évènement lui reste inaccessible..

Responsable d'avoir commis un crime, elle est condamnée à  'travailler" pour une très très très longue durée pour le 'Corps Diplomatique' (vous oubliez la retraite!). Elle est une magistrate, possédant le titre d'enquêtrice judiciaire et de représentante du Procureur général, le Corps Diplomatique la plonge au coeur d'affaires criminelles. Son rôle est de s'assurer que toutes les procédures légales ont bien été appliquées et épuisées..

Au gré des affaires, elle voyage au sein de la Nouvelle-Londres, une incroyable station cylindrinque à la rencontre d'autres civilisations extraterrestres et les humains sont une civilisation inspirant principalement la méfiance, autant dire que la réputation sulfureuse et le passé criminel d'Andrea Cort ne vont en rien faciliter du tout le bon accomplissement des missions qui lui seront confiées...

Andrea a une intelligence et un instict hors du commun.  Son problème est qu'elle tombe souvent sur un détail qui va compliquer l'affaire pourtant vouée à n'être qu'une simple formalité... clairement!  

Andrea Cort manie les mots comme des armes, et dôtée d'une franchise et d'un culot qui peuvent s'avérer autant un atout (Andrea Cort nous dévoile toute l'étendue de son talent face à un duo d'accusés dans la seconde nouvelle intitulée Une défense infaillible) qu'un défaut quasi critique (parfaitement illustré dans la nouvelle les lâches n'ont pas de secret qui explore le thème du libre arbitre et de la manipulation.) 

Avec tout le respect que je vous dois, Monsieur l’Ambassadeur, j’ai consacré toute ma carrière à l’arbitrage de conflits juridiques avec des cultures extraterrestres. Et je soupçonne fortement que le malentendu en question ne tienne pas tant au fait que le conseiller Rhaig soit un Tchi, qu’au fait qu’il soit un foutu trou du cul.

A noter que les adversaires d'Andrea Cort sont extrêmement bien construits, à l'instar d'Emil Sandburg et son sourire qui fait froid dans le dos et le harceleur vont vous prendrent aux tripes...  

Emissaire des Morts propose des belles rencontres qui vont toucher Andrea Cort dans son processus de 'réhumanisation', je pense à Première-offerte, enfant zinn poignante. Ou plus tardivement Skye et Oscin les deux en un, deux alliés vraiment marquants et très  spéciaux.. je n'en dirai pas plus!

 

J'ai adoré Emissaire des Morts

Andrea Cort porte littéralement le récit dans sa quête de vérité, déterminée à débusquer ses Démons invisibles  et fait d'elle une héroïne dont l'évolution passionnante la rend attachante. Emissaires des morts est donc une invitation au coeur des ténèbres de son héroïne. Emissaires des Morts est hyper addictif, les enquêtes tordues, les apparences trompeuses! Les thèmes abordés y sont terriblement pertinents. 

C'est aussi un récit d'explorations au sein de civilisations extraterrestres où la politique et la diplomatie sont au premier plan, où les crises diplomatiques guettent, Andrea Cort sera en quelque sorte le grain de sable dans la machine pour mettre à jour les menaces pouvant également peser sur les homsap. 

Dans son expression , l'assurance céda la place à l'horreur, une seconde avant qu'Andrea Cort martèle sa conclusion.

Ce roman est une excellente lecture au coeur d'un Space Opera inspiré, avec ses personnages passionnants: les antagonistes sont à la hauteur des menaces et des enjeux. L'auteur a un sens du world building imparable et va vous étonner par une lecture immersive et hyper accrocheuse. Le roman n'est pas de la hard SF comme la trilogie du Problème à trois corps de Liu Cixin , qui placent les protagonistes au second plan pour servir une saga hors norme, le génie d'Adam-Troy Castro consiste à rendre ses personnages plus vivants et mémorables comme dans Dune, Fondation et Hyperion

Les suites sont déjà publiées chez Albin Michel Imaginaire : La Troisième griffe de Dieu & La Guerre des marionnettes. Il est temps de redonner un élan de popularité à ce premier volume passionnant et figurant parmi les sommets SF de ces dernières années. Et à  l'image de Dune et de la saga Vorkosigan, la Trilogie Andrea Cort... c'est plus que de la SF! 

Chez l'éditeur

Où le trouver

Afficher l’image source

Critique - Emissaires des Morts T.1 (Adam-Troy CASTRO) : Space Opera coup-de-poing avec son héroïne époustouflante !Critique - Emissaires des Morts T.1 (Adam-Troy CASTRO) : Space Opera coup-de-poing avec son héroïne époustouflante !

Commentaires