Dossiers

Dossier Premium : La grande saga de Warcraft

Par Alfro
9 février 2015

La fantasy est le refuge des grandes sagas, des histoires qui se prolongent inexorablement à mesure que les intrigues se multiplient, que les dénouements soulèvent de nouvelles alliances ou de nouvelles trahisons et que de nouveaux héros apparaissent. Que ce soit en littérature, où l'on voit Robin Hobb sortir un nouvel Assassin Royal, au cinéma où Peter Jackson aura mis six films à déployer sa vision de l'univers de Tolkien ou en série TV, où Game of Thrones s'apprête à revenir pour une cinquième saison.

Le jeu vidéo n'est pas épargné avec une saga qui a fêté l'année dernière ses vingt années de bons et loyaux services. La saga Warcraft qui revient encore sur le devant de la scène alors que Blizzard s'amuse à créer un mod de son jeu de fantasy dans Starcraft II, que World of Warcraft s'est fait un petit lifting au passage de Warlords of Draenor et que Duncan Jones veille jour et nuit dans sa salle de montage pour finaliser l'immense film qui lui sera consacré en 2016.

Dossier Premium : La grande saga de Warcraft
1 - Warcraft : Orcs and Humans
2 - Warcraft II
3 - Warcraft III
4 - World of Warcraft
5 - L'histoire sans fin
1. | Warcraft : Orcs and Humans

Warcraft : Orcs and Humans

En 1994, Blizzard Entertainment n'a encore que trois ans. Lancé sous le nom de Silicon & Synapse, le petit développeur s'est déjà fait un petit nom avec The Lost Vikings (bientôt dans Heroes of the Storm !) et se sont fait la main sur des portages de jeux, comme sur The Lord of the Rings pour le compte de EA Sport. Faut dire que même si c'est un boulot alimentaire, ces fans de Tolkien ne se sont pas trop fait prier.

Justement, ils aimeraient bien trouver l'occasion d'inventer leur propre univers inspiré par celui qui voit des légions d'orcs venues du Mordor se répandre sur les royaumes humains. Gardant cette idée en tête, ils vont découvrir dans Dune II que vient de sortir le studio Westwood le moyen de concrétiser leur idée. Germe alors ce jeu de stratégie en temps réel qui deviendra Warcraft : Orcs and Humans.


Tout justes renommés Blizzard Entertainment, le studio travaille rapidement sur son jeu, en employant vingt-cinq employés pour l'ensemble du développement. L'univers est sommaire et le scénario simple, un chef charismatique, Blackhand, parvient à unir tous les clans d'orcs pour attaquer le royaume humain d'Azeroth. Deux armées, une dizaine d'unités chacune et deux campagnes distinctes selon la faction.

L'accent est ici mis sur le gameplay, qu'ils vont s'acharner à livrer le plus précis et le plus équilibré possible. Le scénario n'est alors qu'un prétexte sur lequel on va dépêcher Samwise Didier et Chris Metzen pour imaginer rapidement comment pourraient être caractérisées ces deux races et leurs interactions. Le jeu mettra un peu de temps à intéresser les magazines, mais Warcraft va vite devenir un carton, dépassant largement les ventes des jeux précédents de Blizzard et devenant avec Command & Conquer le nouveau standard des RTS. Une immense saga vient de voir le jour sans qu'ils ne le sachent vraiment.

Chapitre Suivant

Commentaires