Dossiers

Top 5 : Ces histoires de Stephen King qui n'ont pas encore été adaptées

Par Alfro
28 mai 2015

Stephen King est le champion toutes catégories quand il s'agit d'adaptations. S'il est un auteur prolifique, il a écrit plus d'une cinquantaine de romans, près de deux cent nouvelles, et mêmes des essais et pièces de théâtres, seul deux de ses romans n'ont pas connu une version sur les écrans, ou un projet d'adaptation en cours (comme l'ambitieuse saga La Tour Sombre qui n'a pour le moment été adaptée qu'en comics).

Pourtant, certaines de ses histoires mériteraient amplement elles aussi de connaître les joies du cinéma. Et puis, on veut juste aider ces producteurs hollywoodiens qui semblent en manque cruel d'idées originales...

Top 5 : Ces histoires de Stephen King qui n'ont pas encore été adaptées
1 - Roadwork
2 - The Sun Dog
3 - Jerusalem's Lot
4 - The Monkey
5 - Duma Key
1. | Roadwork

La première histoire de Stephen King qui reste dans les cartons est l'un des ses premiers romans (son neuvième en terme de publication mais qu'il a en fait écrit en 1974, juste après Carrie, son premier roman), mais aussi l'une de ses rares histoires qui n'en appelle pas aux mondes de l'imaginaire : Roadwork. Un roman qui est influencé par le choc pétrolier qui va sonner le glas des Trente Glorieuses et commencer à montrer les dérives du système.

Dans ce roman, un américain moyen, Bart Dawnes, bien sous tous rapports et propriétaire d'une blanchisserie, voit la mairie lui annoncer qu'ils comptent construire une route sur l'emplacement de sa maison. Refusant obstinément de quitter cette dernière, il finit par tout perdre, boulot, femme, crédibilité. Il finit par verser dans le terrorisme local et par se suicider devant la pression de la police.

L'ironique horreur est que l'on apprend à la fin que cette route devait être construite juste pour que la mairie dépense tout son budget annuel alloué aux travaux mais qu'elle ne servait aucune utilité pratique. Une histoire qui aurait une étrange résonance actuelle si elle était portée sur les écrans.

Chapitre Suivant

Commentaires