Dossiers

Top 5 : Les meilleurs films de Joe Dante

Par Alfro
15 décembre 2014

Les années 80 sont un peu la décennie des réalisateurs qui auront lutté contre les studios, cette dernière génération de metteurs en scène plus concernés par le message de leur film que par l'éventuel impact marketing. Une génération de losers magnifiques incarnée par John McTiernan ou Tony Scott, mais aussi par un Joe Dante retombé injustement dans l'oubli aujourd'hui.

Alors que Noël approche, les longs-métrages de ce dernier ressurgissent comme chaque année. Il était donc plus que temps de rendre un hommage à une filmographie composée en grande partie de superbes échecs commerciaux. Voici donc un Top 5 en forme de madeleine proustienne au goût de grandes aventures contre l'incompréhension générale !

Top 5 : Les meilleurs films de Joe Dante
1 - #5 : Hurlements
2 - #4 : Piranhas
3 - Explorers
4 - #2 : L'Aventure Intérieure
5 - #1 : Gremlins
1. | #5 : Hurlements

Alors que Joe Dante est encore un tout jeune réalisateur, le producteur qui l'a lancé, Roger Corman, lui offre la possibilité de faire ce film de loup-garous dont il a toujours rêvé. En grand amateur de films d'horreur de série B, Dante voulait rendre un hommage à une culture presque underground du 7ème Art et sort en 1981 son fameux Hurlements (The Howling en VO).

Un film qui fait la part belle à la lycanthropie, où chaque personnage est nommé à partir d'un réalisateur de films de loup-garou et où les références au genre pullulent dans chaque plan. Pourtant, plus qu'un film parodique, Joe Dante propose une vision tordue et hautement anxiogène du cinéma d'horreur, de la série B magnifiée. Une histoire qui présente séquence de viol, journaliste traumatisée et sexe bestial (au sens littéral du terme), tout ça dans une esthétique qui n'est pas sans rappeler le giallo.

En fait, dans ce premier film d'une saga qui en comptera huit (le dernier est sorti en 2011), Joe Dante livre surtout une critique de la société qui l'entoure en dépoussiérant le mythe du loup-garou. Pas romantique pour un sou, aucune légende venue d'on-ne-sait-où ne lui donne ses origines, le lycanthrope moderne est en parfait accord avec sa voracité et il ne connait pas de remord quant à ses actes. Un film malsain qui reste un grand moment du cinéma d'horreur.

Chapitre Suivant

Commentaires

Mots clés

cinéma Joe Dante Top 5