Actualités

Le nouvel épisode des Animaux Fantastiques, qui se déroule en France, ignorera le terme Moldu

Par Corentin
19 janvier 2018

Plus anecdotique que réellement utile, l'information vient ajouter à une somme de trivias passionnantes, comme par exemple le fait que la salle commune des Poufsouffle se trouve dans le couloir qui mène aux cuisines - c'est fou. Admettez.

Fantastic Beasts 2 approche. Après avoir bouclé un tournage discret, seulement constellé de quelques photos promotionnelles mettant l'accent sur une localisation hexagonale bien connue, le film de David Yates fait le point sur la culture française dans le monde des sorciers.
 
Baptisé aux Etats-Unis "no-maj", les moldus, ou non utilisateurs de la magie selon le dialecte en vigueur chez nos sympathiques porteurs de baguettes, ont aussi une dénomination sous nos latitudes fictives. Explorant le Paris des années 1920, Les Crimes de Grindelwald aura choisi d'appeler les non-sorciers par le doux sobriquet de "non-magique", parce que la créativité est une notion complètement surfaite.
 
Paradoxalement, le réalisateur annonce aussi que le monde de la magie en France est moins sectaire et ségrégationniste que celui de la lointaine Albion ou que nos amis outre-Atlantique. Les magiciens locaux auraient ainsi une plus grande licence pour évoluer au sein des non-magiques, tant qu'ils se montrent discrets vis a vis de leurs talents.
 
On peut se demander dans quelle étrange réalité parallèle la production aura choisi d'ignorer bêtement et simplement le terme de Moldus, pourtant associés aux traductions d'Harry Potter depuis ses débuts. Imaginez une réalité étrange où seuls les Anglais francophones utilisent ce terme entre eux, puis une fois passés nos frontières, choisissent de parler de non-magiques, pour ne pas vexer les cultures locales. Fascinant.
 
Le film est prévu pour le 14 novembre.
 

Commentaires