Actualités

Neill Blomkamp et Ridley Scott font le point sur leur place vis à vis d'Alien

Par Corentin
4 janvier 2018

Ils auraient pu ou du être deux à faire progresser la saga Alien au cinéma, mais Ridley Scott aura en définitive été le seul à avoir pu livrer sa vision de ce qu'il considère comme l'évolution naturelle de la franchise.

Avec une idée toute personnelle de l'obsolescence programmée d'un concept qu'il aura participé à mettre en place, en illustrant à la caméra les idées de Dan O'Bannon et la créature d'H.R. Giger. Si Ridley Scott garde pour l'instant une mainmise de fait sur la saga Alien, on peine parfois à comprendre les directions prises par le cinéaste aujourd'hui.
 
Après avoir par exemple expliqué que l'Alien était en bout de course selon lui (préférant à la bête son nouveau jouet synthétique), Scott aura expliqué aux micros du Toronto Sun qu'il aimerait voir la franchise au même niveau que Star Wars.
 
"Il n'y a aucune raison pour que Alien ne soit pas au même niveau pour les fans que Star Trek ou Star Wars aujourd'hui. Donc je pense que la prochaine étape vers laquelle nous devons aller est, devons nous alimenter la série avec l'évolution de la bête, ou devons nous prendre une autre direction ? Je pense que nous devons faire évoluer la fameuse bête, parce que c'est le meilleur monstre en réalité."

Des propos inexplicables, qui ne collent pas avec l'ensemble des déclarations récentes de Scott et pourraient indiquer une envie chez la Fox (ou le nouveau patron) de lui retirer les clés de la série, le public s'étant montré peu réceptif à ses idées sur l'intelligence artificielle dans Covenant.
 
De son côté, celui qui aura été privé de son Alien 5 s'est lui aussi fendu d'une déclaration. Alors qu'il partageait quelques concept arts de son projet avorté, Neill Blomkamp aura répondu à une question de fan sur les réseaux sociaux, où il affirme avoir tourné la page.
 
On remarque que Blomkamp n'hésite pas à citer Scott, malgré le litige évident au sein des studios qui aura mis son propre projet en péril. Qu'à cela ne tienne, 2017 aura permis au cinéaste sud-africain de s'exprimer à travers sa propre plateforme, Oats Studios, rapidement devenu un joli éden de créativité pour les fans de science-fiction des internets. Sans rancune, Ridley.
 

Commentaires