Actualités

Ridley Scott s'intéresserait plus aux I.A. qu'aux Aliens dans les suites de Covenant

Par Corentin
7 octobre 2017

Plus intéressé par sa nouvelle créature que par son Xénomorphe dans le dernier Alien, le chef de file des prochaines aventures du huitième passager n'a pas l'intention de changer de cap.

Un reproche général fait au dernier épisode de la série des Alien (ou de la série Prometheus, selon les avis et goûts de chacun) aura été le temps d'écran passé à suivre David, véritable Galatée du Pygmalion Ridley Scott, amoureux de sa créature comme un papa qui néglige son premier enfant à la naissance du second.

Cette obsession pour l'intelligence artificielle n'est pas reniée par le cinéaste lui-même. Étrangement pertinent au poste de producteur sur Blade Runner 2049, le père visuel du Xénomorphe semble définitivement plus tenté par les robots futés que les extra-terrestres baveux sur la dernière ligne droite de son inexplicable plan de carrière. C'est en tout cas ce qu'il en dit, aux micros de Collider.

"Je pense que l'évolution de l'Alien en lui-même est quasiment terminée, mais ce que j'avais essayé de faire était de transcender ça pour passer à une autre histoire, qui aurait été dominée par le sujet de l'I.A.. Le monde qu'une l'intelligence artificielle pourrait créer s'il se trouvait à la tête d'une nouvelle planète. Nous avons en fait un plan plutôt important pour le prochain."

Des propos intrigants, qui n'expliquent pas pourquoi le réalisateur avait avant sa sortie décidé d'infléchir son Prometheus 2 pour le rebaptiser Alien : Paradise Lost puis Covenant ou de quémander un retour d'Ellen Ripley dans l'équation. 

Des décisions qui à l'époque semblaient impliquer une envie de se lier à une série qui, logiquement, sous-entend plus Xénomorphe qu'intelligence artificielle en roue libre. Plusieurs fans regretteront d'autant plus que son projet ait fait obstacle à un Alien 5 par Neill Blomkamp a priori plus proche de l'esprit que portait autrefois la saga.

L'avenir de la franchise ne serait cependant pas si évident que celui décrit par Scott. Après les résultats décevants de Covenant dans la presse et au box office, la Fox ne serait pas si sûre de laisser si facilement l'avenir de la série entre ses mains - avec une feuille de route peu claire et une direction qui appellerait davantage à un spin-off, on peut raisonnablement espérer que les Aliens se trouvent une autre planète d'accueil.

Source

Commentaires