Critiques

Calame T.1 Les deux visages (Paul Beorn) : Un rébellion brisée et une légende à venir.

Par Louis - CINAK
3 min 8 avril 2021
Calame T.1 Les deux visages (Paul Beorn) : Un rébellion brisée et une légende à venir.
On a aimé
- Un récit à la première personne fluide et sans accroc
- Des personnages touchants, avec un goût de « réel »
- Le système de magie
On a pas aimé
- Le manque de profondeur de certains personnages secondaires

Si tu veux connaître la face cachée d’un homme, interroge celui qui vivait dans son ombre

Paul Beorn, Prix lycéen Imaginales (l’équivalent du Prix Goncourt des Lycéens dans notre cher petit monde de la fantasy) pour Le Septième Guerrier-mage, nous revient avec une série en 2 parties mêlant révolte, lutte pour le droit des femmes et rumeurs façonnant les légendes : Calame. En suivant l’histoire de la jeune Maura au sein de la révolte à venir à travers le pays, Paul Beorn nous offre une magnifique partition sur ceux qui écrivent l’Histoire avec un grand H, équipés de leur calame (le roseau qu’utilisaient les Anciens pour écrire).

Nous découvrons le personnage de Maura, lieutenante de Darren Dahl, leader de la révolte contre le tyrannique roi Erik, et qui fut tué dans l’affrontement du tout premier chapitre. Le roman repose sur un lecteur découvrant au fur et à mesure ce qui a entraîné la guerre civile : une loi faisant de toutes les femmes, des esclaves. Le lecteur prend la place du légendier, qui doit rapporter au royaume le récit de la rébellion. La jeune fille nous conte l’histoire de cette tentative de révolution et de l’homme derrière les on-dit. Était-il le démon doté d’une force presque démoniaque ? Était-il fou à lier ? Pour ceux qui ont adoré Le Nom du Vent pour son approche anti-héros, foncez-y les yeux fermés ! Vous y retrouverez tout ce qui faisait le sel de cette histoire : une légende lentement mais sûrement détricotée.

Un personnage qui mérite d’être cité est le légendier D’Arterac, qui recueille l’histoire de Darren Dahl. C’est un élu des dieux (un mintaran) : il ne peut pas mentir. (ATTENTION DISCLAIMER) Seul problème, sa fille est tenue en otage par le roi, et ce dernier qui voit d’un très mauvais œil quelque chose qui pourrait encourager la rébellion ! (FIN DU DISCLAIMER) L’histoire racontée par Maura est écrite à la première personne, pourtant d’Arterac est partout et pose des questions pour éclairer le récit et nuancer les propos de la jeune fille qu’il prend tout d’abord comme une grande fille naïve… Mais il va rapidement se prendre d’affection pour cette gamine mais, aussi et surtout, pour le récit qui lui est offert. Tout ce qu’il pensait savoir est remis en question et pourtant – et c’est vraiment ce qui rend l’écriture de Paul Beorn incroyable – il arrive quelques fois à nous faire nous-mêmes douter sur la véracité de l’histoire. L’auteur, en employant d’autres témoins, instille le juste soupçon… Pris entre sa fille et son devoir divin de légendier, on s’attache à ce vieillard bienveillant et tiraillé entre devoir et famille.

Seul bémol et qui est logique, au regard du type de récit, les personnages secondaires sont sans intérêt. On oublie facilement leur rôle dans l’histoire et certains ne semblent pas apporter grand-chose au récit, notamment un jeune troubadour dont semble s’enticher l’héroïne. A voir dans le tome 2 s’ils prennent tous plus d’ampleur.

Je ne m’attarde pas sur le système de magie qui est très spécial mais qui révélerait trop de spoils ! Un paragraphe entier lui sera dédié dans la chronique qui ne manquera pas d’arriver sur le tome 2 !

En mêlant styles et points de vue différents, Paul Beorn nous sert un roman peu commun, dans la droite ligne d’une fantasy qui veut s’émanciper des codes et des clichés du héros arthurien. Avec Le Septième Guerrier-mage, l’auteur était incroyable, avec Calame, il est génial. Le récit nous tient en haleine et pose les bonnes questions sur des sociétés où l’homme régit la vie entière de la femme. Si le deuxième tome est aussi bon, voire meilleur (on l’espère), chers lecteurs, nous aurons affaire à une série que j’aime considérer comme « complète » : de l’action, des héros à l’histoire touchante et réaliste, de la magie et des questionnements sur notre monde. 


 

Sur le site de l’éditeur : https://www.bragelonne.fr/catalogue/9791028103828-les-deux-visages/

Où le trouver :<span "times="" new="" "=""> https://livre.fnac.com/a13924727/Calame-Tome-1-Calame-T1-Les-Deux-Visages-Paul-Beorn#int=:NonApplicable|NonApplicable|NonApplicable|13924727|NonApplicable|NonApplicable

 

 

 

Commentaires