Critiques

Le Manoir de Castlecatz, mystères chez les chats magiciens

Par Symphliade
3 minutes 30 janvier 2024
Le Manoir de Castlecatz, mystères chez les chats magiciens
On a aimé
Les chats aux personnalités attachantes
L'humour et les mystères
L'univers qui promet une belle profondeur
On n'a pas aimé

On m’a jeté un sort. C’est comme ça que je résumerais ma lecture de ce premier tome du Manoir de Castlecatz : L'Automne des aspirants. On a tous et toutes connu ces quelques rares livres qui vous plongent si profondément dans leur univers au point que les pages vous fassent perdre la notion du temps. C’est ce qui m’est arrivé. Un plaisir retrouvé de lire sans me rendre compte que je lis. Voilà qui est fait pour mon impression générale sur ce roman.

Entrons maintenant dans les détails, visitons ensemble chaque recoin de ce manoir mystérieux : 

Ses alentours sont riches, pleins de chats aux talents particuliers. Ici, les villes et les villages sont peuplés de chats qui parlent, cultivent et construisent. Dans ce monde, les félins sont tous capables d’utiliser la magie. De leurs griffes, ils tracent des cercles d’incantation afin de jeter des sorts avec la Magoculture. Certains ont développé un don pour la création d’automates, ils entremêlent des rouages et créent des outils pour les aider à cultiver les champs grâce à la Mécanimation. Ils ont un troisième talent, celui du mélange astucieux de toutes sortes de produits : l’Alchimie.

C’est dans cet univers foisonnant que nous rencontrons une attachante paire de moustaches ! Kovan est un jeune chat tigré aux poils parsemés d’écailles étranges. Il est le seul de sa fratrie à ne pas réussir à employer la magie. Malgré tout, il s’est rendu indispensable à la ferme de ses parents grâce à son talent pour la Mécanimation. Habituellement, tous les chats font léviter un sac à leur côté pour transporter leurs affaires quotidiennes, mais lui préfère son trottosac fait de ses propres pattes. Son quotidien se résume à supporter ses frères et sœurs ainsi qu’à réparer les moissonneuses et autres machineries. Alors il rêve de s’échapper, de vivre des aventures et d’affronter des monstres ! Pour cela, il doit intégrer la célèbre école de magie du Manoir de Castlecatz. Quand les sélections pour l’entrée au Manoir se sont profilées, il est parti, son trottosac à ses côtés.

Sur la route du Manoir, il va rencontrer Bruyne, une chatte avec la langue bien pendue, les papilles affutées et l'appétit insatiable ! Les comparses vont découvrir ensemble un lieu où la magie régie tout, chaque pièce, chaque couloir regorge d’histoires d’un passé depuis longtemps révolu. Ils sont pleins d'enthousiasme à l’idée de devenir des aspirants, mais ils ne sont pas au bout de leurs peines. Ils vont devoir surmonter leurs peurs, apprendre de leurs différences et par-dessus tout se dépasser s’ils veulent survivre aux dangers qui planent sur leur nouvelle maison.

Cette aventure est rafraîchissante. Les chats ne sont pas qu’un prétexte à la mignonnerie (bien qu’ils soient sacrément attendrissants). Leur monde s’invite jusque dans les éléments de langage, changeant les expressions, déformant les noms, un bon moyen de s’immerger totalement dans cet univers de boules de poils ! Les comportements et les gestes des personnages tranchent clairement la question de l’humanisation de ces félins. Ils ronronnent, se frottent la tête contre leurs amis et transpirent des coussinets quand ils stressent. Sur leurs quatre pattes, ils aiment se lisser le pelage à grand coup de langue et se blottir au coin du feu après avoir dégusté de bons gâteaux au saumon. Ce roman de fantasy jeunesse est un vrai plaisir à déguster avec un chocolat chaud au coin du feu.

Après avoir travaillé sur de multiples ouvrages autour du Sorceleur (Le Manuel du Sorceleur, Le Sorceleur - Le Continent) et d'Assassin's Creed, Alain T. Puysségur ouvre ici son propre univers. C'est chez Scrineo qu'il a trouvé éditeur à sa plume pour cette tétralogie ambitieuse à la publication rythmée par les saisons.

Le tome 2 : Les Larmes de Kernunos sort le 29 février dans toutes les bonnes librairies ! Cette fois l’ambiance hivernale devrait nous donner froid aux pattes alors que nos chats préférés s’aventurent plus loin dans les mystères du Manoir.