Critiques

Critique - Déracinée (Naomi Novik) : quand la magie devient envoûtante

Par Alice - Cham
3 min 12 juillet 2022
Critique - Déracinée (Naomi Novik) : quand la magie devient envoûtante
On a aimé
• Un personnage principal loin des stéréotypes habituels
• La poésie de la magie tout au long du livre
• L’histoire non-manichéenne malgré le pitch qui aurait pu le laisser penser
• Des descriptions alternant entre bucolique et horreur en conservant leur qualité
On n'a pas aimé
• Un début assez long
• Des personnages secondaires trop peu développés
• Un monde plutôt simpliste

Naomi Novik s’est fait connaître avec Téméraire, saga prenant place en pleine guerre napoléonienne. En 2015 (2018 en France), elle publie Déracinée, un one-shot de fantasy historique ancrant son univers dans un monde médiéval de type slave.

 

L’histoire se déroule dans le village de Dvernik, protégé des attaques du Bois maléfique par le Dragon, un puissant sorcier vivant reclus dans son château. En échange de cette protection, le sorcier sélectionne chaque décennie une jeune fille qu’il retient enfermée loin de sa famille. Agnieszka, fille de bûcheron, fait partie des potentielles choisies, mais c’est son amie Kasia qui est depuis toujours considérée comme la probable élue. Celle-ci est grande, belle et n’a peur de rien ; exactement ce qui semble plaire au Dragon. Contre toute attente, le sorcier choisit Agnieszka et elle se retrouve à ses côtés sans aucune idée de ce à quoi s’attendre. S’ouvre alors à elle un monde où la magie n’a aucune limite, tout comme les pouvoirs du Bois, qui gagne du terrain chaque année et qui pourrait, si elle ne l’en empêche pas, finir par engloutir son village.

 

Dans son livre, Naomi Novik nous propose un voyage au sein d’une communauté simple de villageois. Le décor est bucolique, si ce n’est que le Bois est prêt à transformer en monstre quiconque s’en approche. Alternant entre les descriptions ensorcelantes des sorts et celles parfaitement lugubres du Bois, l’autrice sait parfaitement dépeindre l’horreur comme le fastueux. Si le rythme est assez lent sur le premier quart du livre, il devient ensuite parfaitement haletant ! 

 

C’est aussi l’évolution d’Agnieszka qui nous tient en haleine. Celle-ci, d’abord présentée comme une gamine souillonne, se révèle au fil des pages être une jeune femme forte et déterminée ! Loin des stéréotypes du genre, l’on prend plaisir à la suivre dans ses aventures. Le Dragon est plus caricatural, mais reste un personnage central et captivant. Kasia, meilleure amie de l’héroïne, est la plus surprenante des personnages secondaires. Elle n'est pas seulement jolie, mais aussi courageuse et avisée, ce qui en fait un soutien sans faille pour Agnieszka. Les autres restent bien exécutés et décrits, et l’on se plaît à apprendre à les connaître, même si certains manquent cruellement de profondeur. 

 

L’univers décrit est quant à lui assez simple (voire simpliste) pour un livre du genre : un Bois maléfique, des villageois en danger, des sorciers puissants. Fans de cartographie complexe, faites demi-tour ! Déracinée est en fait à l’image d’un conte, mis à part que l’on ne le conseillerait surtout pas aux enfants.

 

Là où l’autrice est véritablement admirable, c’est dans sa conception de la magie. Il est plaisant de constater que celle-ci est subtile et pas illimitée, comme c’est parfois le cas dans certains livres de fantasy. De plus, chaque sorcier utilise son pouvoir selon sa personnalité. Le Dragon l’étudie depuis des siècles pour appliquer des sorts avec exactitude tandis qu’Agnieszka, libre et sauvage, découvre sa magie comme le long d’un chemin dans les bois sur lequel nous marchons à ses côtés avec ravissement. C’est sans aucun doute le grand plus du livre ! 

 

Déracinée saura donc séduire les fans de sorcellerie, mais aussi les aficionados d'histoires se déroulant dans des univers simples. Ce n’est pas un livre de fantasy complexe que nous avons là, mais bien le récit de la naissance d’une sorcière luttant contre les pouvoirs d’une entité maléfique. Approchez, et laissez-vous envoûter ! 

Où le trouver

Chez l’éditeur 

Commentaires

Mots clés

Dernières actus