Critiques

Y, Le Dernier Homme : La fin de l'homme avec un petit H !

Par Morgan - Ephyrose
4 min 15 février 2023
Y, Le Dernier Homme : La fin de l'homme avec un petit H !
On a aimé
On n'a pas aimé

Si l'on a souvent tendance à citer Alan Moore, Jack Kirby, Frank Miller ou encore Grant Morrisson parmi les grands noms de l'histoire du comics, on occulte souvent l'un des grands représentants du nouveau millénaire qu'est Brian K. Vaughan.

Vaughan est pourtant un grand auteur, ayant enchaîné les séries à succès (nous en avions notamment parlé pour traiter sa dernière création toujours en cours, SAGA). 

Mais déjà en 2002, Vaughan frappait fort dans le milieu avec Y, Le Dernier Homme, une série d'anticipation où l'homme avec un petit H est une espèce éteinte...

 


L'HISTOIRE


Oui, vous avez bien lu. Tous les mâles, qu'ils soient humains ou animaux, de la Terre, se sont éteints, le même jour à la même heure. La société doit alors se reconstruire au plus vite, mais quel avenir est envisageable dans un monde dépourvu de chromosome Y ? Et pourquoi le jeune Yorick et son singe Esperluette sont-ils les seuls mâles à avoir survécu à cet androcide ? De nombreux mystères se cachent derrière ce fléau, et Yorick ne pourra compter que sur l'aide de la mystérieuse agente 355 pour le protéger des menaces qui pèse... sur le Dernier Homme.

Parce qu'au delà du bandeau et de la balance, la justice est une femme qui brandit une épée.

Extrait tiré de Y, Le Dernier Homme, Tome 1.

 

LA CRITIQUE


La manière qu'a Vaughan de traiter son sujet dans Y, Le Dernier Homme mérite clairement le détour, tant il s'empare des questionnements du féminisme pour proposer un road-trip enragé, où la question d'un "après-homme" est sur toutes les lèvres. Le dessin de Pia Guerra donne ainsi forme à une Amérique ayant perdu plus de la moitié de sa population, laissant de nombreuses structures vidées de leur personnel.

En mettant en lumière le manque flagrant de parité dans notre société, Vaughan interroge notre rapport à un environnement patriarcal dont les rouages grippent à partir du moment où il n'y a plus d'hommes. L'aspect post-apocalyptique est allégé par l'humour unique de Vaughan, dont le jeu favori est de déposer, dans ses dialogues, des références à tout un pan de la pop-culture.

 

Urban Comics a mis à disposition les premières pages d'Y, Le Dernier Homme : pour les découvrir, c'est ici !


Mêlant humour, anticipation et action, Y, Le Dernier Homme est un immanquable de Brian.K. Vaughan, à découvrir dans un nouveau format paru chez Urban Comics dans sa collection de poche, Nomad , juste ici !

Y, Le Dernier Homme : La fin de l'homme avec un petit H !Y, Le Dernier Homme : La fin de l'homme avec un petit H !Y, Le Dernier Homme : La fin de l'homme avec un petit H !Y, Le Dernier Homme : La fin de l'homme avec un petit H !