Dossiers

Comment faire un cinquième Alien ?

Par Republ33k
27 septembre 2015

Même à l'échelle d'Hollywood, le projet Alien 5 de Neill Blomkamp a des airs de contes de fées. Tout a commencé dans la tête du réalisateur sud-africain, qui a voulu partager ses idées avec le fandom très passionné des films Alien. Une décision qui a visiblement encouragé les cadres de la 20th Century Fox à imaginer un futur pour une franchise déjà mise à mal par le fainéant Prometheus.

Une annonce officielle et une Sigourney Weaver plus tard, Alien 5 est bel et bien une réalité, malgré une pré-production repoussée par l'égo de Ridley Scott, bien décidé à corriger le tir avec son Prometheus 2, ou plutôt son Alien : Paradise Lost. A l'occasion de ce vingt-neuvième numéro de Please Hollywood, imaginons donc ce que pourrait être un cinquième Alien !

Comment faire un cinquième Alien ?
1 - Avant-Propos : la continuité
2 - Scénario
3 - Direction Artistique
4 - Casting
1. | Avant-Propos : la continuité

Même si le film s'appelle pour le moment Alien 5, un chiffre qui a tôt fait de suggérer l'ancienneté de la licence, le futur film de Neill Blomkamp a des airs d'anomalies à Hollywood. En effet, ce nouveau métrage se permettra d'annuler les troisième et quatrième opus de la franchise, respectivement réalisés par David Fincher et Jean-Pierre Jeunet.

Avec ce nouveau film, Alien s'initie ainsi à la continuité rétroactive, ou Retcon, afin de reprendre sur des bases plus prolifiques. Et malgré tout l'amour que je porte aux films de Fincher et Jeunet, il est vrai que l'expansion qu'ils faisaient de l'univers Alien débordait d'audace : mort de Newt et du Caporal Hicks, survie, sacrifice puis résurrection de Ripley... Les deux réalisateurs n'y avaient pas été de main morte. 

A l'heure où Hollywood veut capitaliser sur les licences et revenir sur un rythme de développement plus lent et moins engagé - à mon sens inspiré par la réussite du modèle Marvel Studios - faire disparaître ces deux opus paraît donc pertinent. Du moins, d'un point de vue marketing. Mais puisque c'est lui qui dicte sa loi pour le moment, nous allons jouer avec ses règles et imaginer un film qui prolongerait le Aliens de James Cameron et permettrait à la 20th Century Fox d'étendre à nouveau la licence, sans tomber dans la paresse d'un Jurassic World ou d'un Terminator : Genisys

Pour se faire, et comme c'est souvent le cas à Hollywoodnous repartirons d'un des premiers scénarios envisagés pour Alien 3, qui avait été écrit par l'auteur de Cyberpunk William Gibson, et qui voyait le Sulaco (le vaisseau d'Aliens) et ses passagers (Ripley, Hicks et Newt) être récupérés par l'Union of Progressive Peoples (L'Union des Peuples Progressifs, ou U.P.P). Un film en forme de métaphore sur la Guerre Froide, dans laquelle l'arme atomique se voit remplacée par le Xénomorphe, que Ridley Scott lui-même décrit comme une arme bactériologique. La boucle est bouclée, et ce contexte socio-politique serait un prisme parfaitement adapté aux idées de Blomkamp, qui développe des récits sur fond de lutte des classes depuis District 9.

Chapitre Suivant

Commentaires