Actualités

Neill Blomkamp revient avec honnêteté sur l'échec de Chappie

Par Republ33k
9 juin 2017

Tous les réalisateurs connaissent des échecs. Mais le pauvre Neill Blomkamp, qui avait fait une entrée fracassante dans le monde du cinéma de Science-Fiction avec District 9, semble atteint d'une véritable malédiction. Après le décevant Elysium, le sud-africain nous avait ainsi offert Chappie, qui n'avait pas forcément relevé la barre. Mais le réalisateur en est visiblement conscient.

Dans une récente interview avec Den of Geek, il évoque en effet son retour aux courts-métrages et à l'expérimentation, et fait preuve d'une sincérité presque déconcertante :

"Chappie, ça a été très dur pour moi. C'était pénible, à bien des niveaux. Mais je crois que ce qui m'énerve le plus, c'est que j'étais très proche du film que j'avais en tête. Jusqu'à ce que le film sorte, j'avais l'impression de m'être donné à fond, que j'avais tout fait pour coller au métrage que j'avais à l'esprit. J'étais persuadé que c'était le cas. [...] Ca ne m'empêche pas de me sentir triste, parce que je sais que le film n'a pas marché. J'aurais aimé qu'il fonctionne, mais il ne fonctionne pas, c'est comme ça, je l'aime quand même. Je ne sais pas quoi dire de plus. Les spectateurs n'ont pas accroché à ce que j'avais en tête. C'est tombé à plat."
 
Plutôt dur avec son propre travail, le réalisateur poursuit sur l'impact qu'a pu avoir l'échec de Chappie sur ses décisions récentes : 
 
"On pourrait parler des heures de Chappie et de là où il a terminé. Je vais vous dire une chose : je crois qu'il a blessé une partie de ma carrière. Mais je pense que ça doit passer au second plan, je préfère me repositionner, en tant qu'artiste, et prendre le temps de réfléchir à tout ça. Ce que je veux dire par là, c'est que cet échec n'a rien à voir avec celui d'Elysium. Je pense que Elyisum n'était même pas aussi bon. C'est ça la différence. J'ai l'impression d'avoir fait le boulot avec Chappie, mais quand le public ne vous comprend pas, ça vous pousse à vous remettre en cause."
 
Assurément, Oats Studios sera donc l'occasion pour le bonhomme de revenir aux sources avec certes moins de moyens, mais beaucoup plus de libertés.
 
Rendez-vous le 21 juin sur YouTube, en somme.
 
 

Commentaires