Actualités

Personne ne voudrait de Retour Vers le Futur en 2015, d'après Robert Zemeckis

Par Republ33k
14 octobre 2015

Après nous avoir expliqué qu'il rendait fous les cadres d'Universal en refusant catégoriquement tout nouveau métrage Retour Vers le Futur, son co-créateur, Robert Zemeckis, analyse l'actuelle situation d'Hollywood.

Il estime ainsi qu'un projet comme Retour Vers le Futur, aussi dingue que ça puisse paraître, n'aurait aucune chance de sortir de nos jours, où les films s'appuient sur un gros nom ou des genres bien précis : 

"Malheureusement, je crois que personne ne voudrait faire ce film aujourd'hui. Le public ne comprendrait pas ou n'aurait même pas envie de le voir. Enfin si, des tas de gens pourraient avoir envie de le voir, mais il ne serait pas en tête du box office de l'année, ça c'est sûr (contrairement à Retour Vers le Futur et ses 385 millions de dollars récoltés en 1985). Pour moi, ce qui s'est passé, c'est que les films entrent tous dans une catégorie, maintenant. Alors que Retour vers le futur est unique en son genre, et il l'était déjà il y a 30 ans, justement par son côté 'inclassable'.

C'est bien simple, dans les boutiques qui louaient des cassettes vidéos, les vendeurs ne savaient jamais où le ranger. Ils ne savaient pas si c'était d'abord une comédie ou plutôt de la SF ou si c'était un film inscrit dans une période spécifique. Ils ne savaient pas quoi en faire et c'est justement ça qui lui a permis de durer aussi longtemps. Aujourd'hui, c'est compliqué pour le public de dépenser de l'argent pour un film sans savoir de quoi il s'agit exactement Dès qu'un projet est original et qu'il n'a pas de titre vendeur, ça devient presque impossible à monter."

Hélas, on ne peut que confirmer le discours pessimiste de Zemeckis, qui a le mérite de mentionner, outre le rôle des studios, celui des spectateurs, qui parfois s'enferment parfois bien vite dans des boîtes aux règles strictes, dans lesquelles l'originalité ou la créativité peut avoir la vie dure. 

Bonus-Track : une belle infographie consacrée à la saga en galerie !

Source et traduction

Personne ne voudrait de Retour Vers le Futur en 2015, d'après Robert Zemeckis

Commentaires