Critiques

Critique - Les chefs d'œuvre T.2 (Junji Ito) : 10 nouvelles histoires glaçantes et dérangeantes

Par KrissDrkTwr - Christophe
3 min 20 septembre 2022
Critique - Les chefs d'œuvre T.2 (Junji Ito) : 10 nouvelles histoires glaçantes et dérangeantes
On a aimé
- Des histoires percutantes.
- Des scénarios parfaitement menés.
- Des personnages qui vont plaire.
- Recueil complet avec plein de bonus sympas et passionnants.
- Vous ne verrez plus la salle de bain de la même façon...
On n'a pas aimé
- On a envie de toujours plus !

Maître incontesté de l'horreur mondiale, Junji Ito est également l'un des plus grands mangakas de tous les temps. A cette occasion, les éditions Mangetsu publient "Les Chefs d'oeuvre Tome 2". 10 nouvelles inédites, plus récentes également, le tout emballé dans une belle édition Grand Format aux teintes vert pâle, avec des notes de l'auteur à la fin de chaque histoire, et bien plus encore... Notamment une conséquente postface signée par Morolian, spécialiste de l'horreur sur nos vertes contrées.

La réédition en Grand Format a été accueillie avec beaucoup de plaisir par les lecteurs, tant certains de ses écrits étaient devenus difficiles à se procurer à des prix raisonnables. En ce qui ce concerne le contenu de ce recueil, bien que certaines nouvelles aient droit à des fins un brin brusques, on en retire toujours un étrange plaisir à les lire. Découvrons ensemble ces pépites décalées !

10 nouvelles leçons de fantastique

LES COUS HALLUCINES : Quand le jeune homme Oshikiri tue son ami Nakajima, transformé en une horreur anatomique, le cauchemar ne fait que commencer... Dans la lignée d'un 'Spirale' ou 'Gyo'.

LA SADIQUE : Une jeune femme révèle à son amoureux des faits troublants sur son passé, impossible de tourner le dos à sa véritable nature...

LA VILLE FUNERAIRE : Un couple en voiture, un accident regrettable, des sépultures dressées étrangement dans une ville... Cocktail explosif garanti

TUYAUX HURLANTS : Une mère de famille ignoble et tyrannique est anormalement obsédée de la propreté, deux soeurs qui éconduisent un admirateur trop insistant, on ajoute un plombier et un ex-mari, et l'horreur va frapper de façon inattendue... 

LA CHUCHOTEUSE : Mayumi, la fille d'un homme riche, est une jeune fille incapable de prendre la moindre décision, l'arrivée d'une aide qui lui chuchote en permanence à l'oreille va changer sa vie et celle de son aide. Mais jusqu'à quel point ? Une fin qui scotchera le lecteur !

LA FEMME LIMACE : Une femme frappée d'un mal étrange et inéluctable, des parents désemparés, pour une fin mélancolique surprenante...

HORREUR CHARNELLE : Chikara, un enfant au physique singulier, persécute ses camarades de classe et menace de les mutiler. La Maîtresse d'école va se charger du problème avec la famille de cet enfant. Les apparences sont vraiment trompeuses...

LES RUMEURS : Quand les classes de collège font circuler toutes les rumeurs, c'est là que Soïchi, un jeune garçon bizarre et peu populaire, va s'en amuser pour devenir le plus populaire... Mais quel rapport avec les magazines de mode ? Fuchi évidemment ! Et les rumeurs vont prendre une tournure glaçante...

DOUX ADIEUX : Les défunts du passé viennent hanter les rêves de Riko, une jeune femme qui a du mal à se sentir acceptée par la belle famille de son chéri. Une histoire originale sur les thèmes du deuil, du recueillement et de la résilience...

Et une courte histoire SOÏCHI LE POSSEDE qui fait un clin d'oeil à l'un des personnages emblématiques de l'oeuvre de Junji Ito. 

JUNJI ITO joue la carte du numérique et de l'intime

L'auteur délaisse en partie le crayon pour le numérique, des histoires ayant servi de modèles à des versions animées. Ça se ressent par rapport aux oeuvres précédentes. C'est sobre et efficace. 

Le premier tome des chefs d'oeuvre montrait l'horreur qui se répand insidieusement, sa propagation virale devenait hypnotique pour citer 'les ballons  pendus' ou 'le vieux vinyle'. Ce second tome, moins prévisible, explore de nouveaux horizons (et j'adore les relire !). 

On retrouve le thème du slasher dans 'Les rumeurs'.

L'horreur pure c'est clairement 'Les cous hallucinés' .

On retrouve l'horreur psychologique dans 'La sadique', également les thèmes de l'emprise mentale avec 'La chuchoteuse'. Sa tournure fantastique bien placée renforce l'impact du récit, la perte de l'autonomie de la protagoniste fait écho au vieillissement démographique du japon, d'où cette peur viscérale du temps qui passe qui s'exprime également dans la dernière histoire de ce recueil...

On retrouve le thème de la dégradation corporelle dans 'La femme limace'. La perte inexorable d'humanité de Yuko et sa transformation éprouvante rendent ce texte poignant à la toute dernière image et d'une profonde mélancolie...

Chaque histoire est un voyage surprenant, mention spéciale à 'Doux adieux' qui traite du deuil et de la résilience. Poétique et lumineux.

Un plaisir presque macabre à entamer chacune de ces histoires, ce frisson étrange qui nous parcoure l'échine tout au long des pages qui défilent, et le cœur serré de voir le sordide sort des protagonistes condamné à errer dans des environnements cauchemardesques... Tout cela et bien plus encore contribue à statufier le génie de Itô ainsi que sa maîtrise de l'ambiance et des situations souvent grotesques dans lesquels il désire nous emmener.

Humains et imparfaits, choix et conséquences...

Dans ce second volume, Junji Ito fait un travail plus approfondi sur la personnalité et les choix des personnages, la tension psychologique y gagne en force... Ito se concentre sur nos choix et leurs conséquences. 

 

L'humain est imparfait, Ito le décrit parfaitement dans le récit 'la ville funéraire', dans lequel un couple complice d'un drame va garder le secret le coeur serré, et devra en assumer les conséquences... Aurions-nous pris la même décision ?

Autant il est facile d'être pris de compassion et de s'attacher à Riko dans 'Doux Adieux', d'avoir de la peine pour Yuko dans 'La femme limace' ou de ces deux enfants terribles que sont Soïchi et Chikara... Pour autant, la répulsion sera totale pour l'ignoble maman de Reina, insupportablement détestable et aliénatrice de sa famille dans 'Tuyaux hurlants'. Personne ne vous laissera indifférent ! 

JUNJI ITO plus intime que jamais !

Ces nouvelles histoires de Junji Ito complètent à merveille celles déjà publiées, Ito se dévoile fin psychologique. Un véritable plaisir de lecture ! 

Pour conclure, les chefs d'oeuvre de Junji Ito 2 confirme que ces histoires courtes et vénéneuses vont ravir les amateurs de dark stories, l'édition est d'une beauté et archi complète en bonus !

Une belle bombe littéraire que je recommande chaudement !

C'est une pléthore d'univers effroyables que nous montre Junji par son coup de crayon si unique, arrivant si aisément à imager de fiévreuses hallucinations que l'on aurait préféré garder sous scellé, et dévoilant au passage les horreurs d'un quotidien pourtant si banal. 

Chronique écrite en collaboration avec Morgan - Ephyrose

Chez l'éditeur

Où le trouver

 

 

Commentaires