Critiques

Les Sentinelles de Pangéa (Joslan F. Keller) : un bon roman introductif à la fantasy pour jeunes adultes

Par Louis - CINAK
3 min 20 mai 2021
Les Sentinelles de Pangéa (Joslan F. Keller) : un bon roman introductif à la fantasy pour jeunes adultes
On a aimé
- L'effet hybride steampunk-fantasy
- L'humour des personnages
On a pas aimé
- Des personnages parfois archétypaux

Lowana ressentait une impression étrange comme s’il émanait de ces structures une force invisible qui l’enrobait et lui communiquait des vibrations saugrenues

Auteur des Dossiers inexpliqués, entre surnaturel et mystères irrésolus, Joslan F. Keller s’est essayé récemment à la fantasy pour jeunes adultes avec les Sentinelles de Pangéa chez Scrinéo. Sur l’île-monde de Pangéa, une curieuse maladie fait des ravages dans la population, c’est alors que commence une enquête à travers le continent…

Le premier chapitre s’ouvre sur un homme à l’agonie qui cherche à fuir une grotte où ses compagnons ont trouvé la mort dans de terribles souffrances. Cet homme qui s’écroule sur le pas de la porte d’un fermier est le premier porteur d’une maladie qui semble se répandre dans tout le sandjak de Valbara… Le gouvernement qui règne sur l’île décide alors de recruter Lowana, une jeune biologiste, et Renjo, un garde-forestier, afin d’endiguer l’épidémie. Les deux personnalités vont devoir coexister afin de mener à bien leur mission, surtout que plusieurs obstacles vont jalonner leur périple comme des bandits, la jalousie des puissants ou encore des créatures étranges et dangeureuses. Ce voyage sera également l’occasion pour le lecteur de comprendre le rôle des sentinelles de Pangéa, ces immenses structures en métal qui font partie intégrante du paysage des Pangéens et qui peuplent leurs légendes.

L’univers de Joslan F. Keller est intéressant à bien des égards. Hybride entre fantasy et steampunk, les habitants côtoient des créatures merveilleuses et sauvages dans une époque proche de la Renaissance.  Mais dans le même temps la science est encore balbutiante : des aéroplanes viennent seulement de faire leur apparition... Le scientifique devient donc presque merveilleux dans cette ambiance bien particulière. Et les sentinelles de Pangéa intriguent tant les personnages que nous, lecteurs, car elles semblent être la marque ancienne d’une civilisation disparue. Notons également que l’auteur glisse subrepticement que les Pangéens sont des mutants : ils peuvent résister à de fortes chaleurs, certains ont le don de voyance, voire sont carrément des magiciens…

Avec ces brèves descriptions des particularités de son univers, l’auteur évite l’écueil de l’exposition tout en nous faisant ressentir que son univers est recherché et extrêmement cohérent. De même, notre curiosité vis-à-vis de Pangéa est attisée à chaque chapitre par une nouvelle créature, une nouvelle invention ou un ancien récit du passé du continent. Et cette histoire on ne la comprend réellement qu'à la lecture du tout dernier chapitre du roman, qui est notamment étayée par un dossier thématique (dont je vous laisse la surprise) qui apporte une approche très scientifique et réaliste du récit.

Les personnages sont parfois archétypaux et manichéens, ce qui convient parfaitement à l’approche young-adult que se donne l’auteur mais leur histoire n’est pas dénuée de profondeur (comme par exemple l'histoire derrière la mort de la femme de Renjo) et l’alchimie qui les lie sert le récit et n’est pas simplement une romance pour le simple plaisir d’en écrire une. Les interactions entre les différents personnages (héros, compagnons ou ennemis) ont un réel enjeu, ce qui en fait une lecture assez mature pour quelqu’un qui chercherait à s’initier à la fantasy, mais qui plaira moins à un lecteur plus chevronné.  De plus, l’humour qu’instille l’auteur dans son roman nous donne parfois un goût de « réel » et nous charme en créant des personnalités de personnage très sympathiques.

Les Sentinelles de Pangéa est un bon roman pour initier quelqu’un (ou soi-même) à la fantasy car il possède une histoire aux enjeux clairs et est servie par une plume fluide et des personnages attachants (mais parfois archétypaux). L’univers intrigue et Joslan F. Keller arrive à nous tenir en haleine jusqu’à la découverte du secret des sentinelles de Pangéa, ces étranges structures du passé…

Chez l’éditeur

Où le trouver

Crédit illustration : Victorien Aubineau

Dernières actus

Commentaires

Mots clés