Dossiers

Dossier : imaginons Star Wars VIII

Par Republ33k
14 février 2016

Pour notre nouvel opus de Please Hollywood, et le premier de cette année 2016, nous nous exercerons sur une épreuve ludique : celle d'imaginer ce que sera le huitième épisode de Star Wars, bien avant l'apparition de toutes informations officielles. La nouvelle date de sortie du film, dorénavant prévu pour décembre 2017, nous permettra d'ailleurs de ne pas trop être influencés par les différentes rumeurs circulant quant au projet de Rian Johnson.

Mais comme on peut s'y attendre, je considère bien sûr les événements de The Force Awakens comme acquis, pour les développer dans une direction qui me semble être pertinente après un opus certes réussi, mais carrément nostalgique. Attention aux spoilers pour ceux qui n'auraient pas encore vu le film de J.J.Abrams, donc.

Dossier : imaginons Star Wars VIII
1 - Avant-Propos
2 - Scénario
3 - Direction Artistique / Mise en scène
4 - Casting
1. | Avant-Propos

Le remakequel est une recette que ratent beaucoup de cuisiniers / réalisateurs. Il faut dire que celle-ci est périlleuse. Une goutte de nostalgie de trop, un manque d'originalité trop criant, et le studio oublie son rêve le plus fou : celui de satisfaire des générations de fans déjà acquises tout en attirant de nouveaux spectateurs dans les salles.

Ça n'engage que moi mais je crois que l'année dernière, Jurassic World nous a proposé la version fast-food de cette recette, Terminator : Genisys, quand The Force Awakens a proposé la formule d'un bon petit resto qu'on se réjouit d'avoir découvert, ou que l'on se félicite de reconnaître. 

Maintenant, on ne mange pas toujours la même chose, et les spectateurs les plus exigeants sont déjà sur leur faim. Il serait de bon ton, pour Star Wars, d'embrayer. De pimenter la recette, maintenant que la légitimité de la saga (dans son ère Disney) est installée, et que les nouveaux personnages sont en place. À ce titre, Rian Johnson récupère un bébé complexe, nostalgique, doux et drôle, mais comme tous les autres, pour le mener vers l'adolescence voire jusqu'à l'âge adulte, il lui faudra jongler avec un univers plus gris. C'est ce que semblait annoncer le texte défilant de The Force Awakens, et c'est désormais chose acquise avec la destruction de la capitale de la Nouvelle République, le système Hosnian, comme celle de la base Starkiller. La galaxie est en proie au chaos, aussi bien politiquement que métaphysiquement - puisque les côté clair et obscur de la Force vivent plus que jamais dans les cœurs de Rey et Kylo Ren - et nous entrons donc dans un Star Wars fait d'ambitions et de révélations.

Image de couverture

Chapitre Suivant

Commentaires