Dossiers

Dossier - Offrir de la fantasy à quelqu’un qui n’en lit pas (encore) – Partie 2

Par Louis - CINAK
10 min 19 février 2022

Et voici la suite de notre dossier spécial cadeau pour votre moitié ! Après les récits personnels, l’Histoire ou encore les textes sociaux et engagés, nous vous proposons d’initier à notre genre préféré quelqu’un fan de romance, de polar ou encore de romans d’espionnage !

 

Dossier - Offrir de la fantasy à quelqu’un qui n’en lit pas (encore) – Partie 2
1 - Si il/elle aime les récits d’espionnage
2 - Si il/elle aime la romance
3 - Si il/elle aime le polar
1. | Si il/elle aime les récits d’espionnage

Kushiel de Jacqueline Carey

Kushiel est un phénomène en fantasy : romance frisant avec l’érotisme, elle laisse la part belle à l’action (non je ne parle pas de violence mais de scènes grisantes et pleines de tensions !).

Phèdre a été vendue par sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant. Elle devient une courtisane au service d’un puissant dans une Europe uchronique et remaniée. Entre Moyen-âge et Renaissance, l’autrice développe un univers dense mais qui se découvre petit à petit entre chaque roman. Elle réinvente le christianisme avec le culte d’Elua le Béni qui se fonde sur les mêmes principes. Et Phèdre, elle, est scandaleuse dans ce monde pétri de préceptes religieux : elle est une servante du culte de Kushiel, qui éprouve du plaisir dans la souffrance. STOP ! Non ce n’est pas du BDSM, ni du 50 nuances de Grey, loin de là !

Les scènes sont suggestives, sans jamais tomber dans la vulgarité, car Jacqueline Carey maîtrise parfaitement la métaphore et les images explicites. Chacune de ces scènes servent l’intrigue : Phèdre, courtisane et espionne, découvre que sa nation est en danger et que sa situation à la cour lui permet de contrer les trahisons et les guerres à venir ! Elles permettent à Phèdre d’avancer soit dans l’histoire soit dans ses relations avec des personnages importants.

L’autrice créé des personnages complexes et tiraillés par la morale et les contradictions qu’apportent la vie. Je pense notamment à Joscelin, l'impassible guerrier cassilin dont la rigueur morale n'a pas fini de souffrir au côté de la sulfureuse Phèdre. Et évidemment, Phèdre elle-même qui n’a de cesse de dépasser ses limites dans des épreuves de plus en plus dangereuses à la cour.

Une belle découverte qui n’abuse pas de la magie et qui rappelle que l’action ne se trouve pas simplement dans les batailles !

Chapitre Suivant

Commentaires