Actualités

Interview John Crossford : Second Oekumène - La directrice d'ouvrage nous répond sur l'auteur mystère !

Par Louis - CINAK
5 min 24 mai 2022

Pépite dénichée par les éditions Critic, Second Oekumène, de l'auteur mystère John Crossford, a été un vrai coup de coeur pour Syfantasy et on peut vous dire que l'on est tous frustré de ne pas connaître la véritable identité de ce futur grand de la SF ! Ni une ni deux, on ne s'est pas laissé démonter, Critic en la personne de Florence Bury, la directrice d'ouvrage de la saga, a répondu gentiment à nos questions ! 

Retrouvez notre chronique sur le 1er tome de la saga par ici ! 

Florence, pourrais-tu te présenter à notre communauté, s’il te plaît ?

Bonjour, chère communauté ! Je suis tombée à 11 ans dans le chaudron des littératures de l’imaginaire en lisant Jules Verne, et je n’en suis jamais ressortie… Je traduis des romans de science-fiction et de fantasy depuis 1998 (des auteurs comme David Weber, Orson Scott Card, ou tout récemment Garth Nix), et je dirige des titres pour Critic depuis 2013, aussi bien thriller que SF ou fantasy.

 

Depuis combien de temps travailles-tu avec l’auteur mystère John Crossford sur le projet de Second Œkumène ?

J’ai commencé à travailler avec John en juin 2021 sur ce projet énorme. Il avait déjà écrit les 5 tomes, mais il est assez perfectionniste et n’hésite pas à reprendre son texte. Or, avec une saga aussi complexe et imbriquée que Second Œkumène, le moindre changement a des répercussions en cascade ! On a donc passé plusieurs mois sur les deux premiers tomes, et on vient de s’atteler au tome 3, qui doit paraître en novembre prochain.

En quoi consiste le travail de directrice d’ouvrage ?

La directrice d’ouvrage, c’est l’enquiquineuse de service qui pousse l’auteur et son texte dans leurs derniers retranchements, pour qu’ils offrent la meilleure version d’eux-mêmes au lecteur. Je vais donc appuyer là où ça fait mal, pour garantir la cohérence de l’ensemble, pour peaufiner le style si besoin, pour approfondir ce qui le mérite ou tailler dans les développements trop longs. Mais je souligne aussi ce que j’aime dans le texte, ce qui m’enthousiasme et qui justifie qu’on passe tant de temps à discuter de la psychologie d’un personnage ou d’une tournure de phrase !

 

Qu’est-ce qui t’attire le plus dans l’univers de Second Œkumène ?

J’aime sa hauteur de vue, cette vision qui embrasse une situation hyper complexe et prend en compte des facteurs innombrables tout en laissant la place à des personnages très humains.

 

Si tu devais le comparer à une œuvre de la SF, que choisirais-tu ?

Toutes proportions gardées, Second Œkumène m’évoque le cycle de Fondation d’Asimov, justement pour cette hauteur de vue, la multiplicité des enjeux et l’intelligence avec laquelle ils s’imbriquent.

Pourquoi ce nom mystère aux sonorités très anglophones ?

Pour attiser la curiosité, d’une part – et on dirait que c’est réussi ! Mais aussi parce que, justement, le projet nous évoquait par son ampleur les grandes sagas de SF américaine. On l’a proposé à l’auteur, qui a accepté, et voilà !

 

Quand allez-vous dévoiler la véritable identité de John ?  (Est-il simplement humain 😉)

John est-il humain ?... Allez, en exclusivité pour SyFantasy, je peux vous le dire : oui ! Et chaque mot de sa biographie est vrai. Quant à sa véritable identité, il faudra attendre le tome 3 pour la découvrir !

L'auteur mystère...

Dernière question pour toi : Quel personnage est ton préféré dans cette grande fresque humaine ?

Mon personnage préféré, incontestablement, c’est Anya. On la découvre enfant, naïve, apparemment fragile, et elle se révèle femme forte, indépendante, responsable. C’est un personnage équilibré malgré les pouvoirs démesurés qu’elle développe, et elle incarne la résistance à l’oppression.

 

Retrouvez notre chronique sur le 1er tome de la saga par ici ! 

Commentaires