Actualités

Keloid, un court-métrage stupéfiant

Par Alfro
18 octobre 2013

Une pratique qui commence à se démocratiser consiste à tourner une fausse bande-annonce pour donner envie aux producteurs de se lancer dans l'aventure d'un film plus conséquent. C'est ainsi que le réalisateur espagnol J.J. Palomo nous propose ce Keloid des plus dantesques.

Le tour de force de celui-ci, c'est d'habilement mêler effets spéciaux "à l'ancienne" et incrustation en CGI. Ces dernières sont incroyablement bien maîtrisées si l'on considère le peu de moyens à leurs dispositions, même si l'on peut se rendre compte (comme lors de la marche des robots) qu'ils ne possèdent pas les machines de combat que peuvent posséder des studios comme ILM.

Le trailer/court-métrage est construit comme toute bonne bande-annonce hollywoodienne, avec ses poncifs habituels. L'intérêt n'est pas là. On remarque déjà qu'esthétiquement que le réalisateur tient à livrer des images fortes servis par un studio de FX, Big Lazy Robot, qui s'était déjà illustré avec The Gift, le court-métrage qui a permis à Carl Rinsch de se faire engager sur 47 Ronin.

En terme d'influences, on ne peut que penser à Terminator et au cycle des Robots d'Isaac Asimov avec cette histoire de robots qui se soulèvent contre les humains qu'ils étaient censés protéger. Au niveau esthétique, ils ont fait de nombreux emprunts de bon goût à District 9, Metro : 2033 ou encore aux robots d'Ashley Wood, voire même à des mangas comme Front Mission.

Du tout bon qui laisse espérer en voir plus débarquer un jour ou l'autre. Surtout que Big Lazy Robot depuis son fief de Barcelone commence à se faire remarquer dans le milieu, et que même si leur pub pour l'Audi R8 était très réussie, ils voudraient sans doute passer à l'échelon supérieur.

Commentaires