Critiques

Critique - Prélude au Ragnarök T.03 - Walkyrie (Federico Saggio) : Une femme indomptable !

Par Lildrille - Chloé
5 minutes 27 juillet 2022
Critique - Prélude au Ragnarök T.03 - Walkyrie (Federico Saggio) : Une femme indomptable !
On a aimé
- Une poésie épique magnifique !
- Un univers viking plus vrai que nature et bien documenté
- Une femme forte et brave, mais qui possède aussi des faiblesses
- Une aventure touchante et émouvante
On n'a pas aimé

HOP HOP, pour la chronique du tome 1, c'est par ici ! 

HOP HOP, pour la chronique du tome 2, c'est par ici ! 

Un troisième tome qui nous offre un nouveau point de vue : celui de Brunhilde, une femme incroyable et féroce, une walkyrie qui n'a peur de rien, ou presque. Plongez dans cette fresque épique, au sein de laquelle même les dieux se retrouvent impuissants.

Le résumé

Levez le voile sur les sombres secrets des Dieux…
Depuis que Midgard a émergé du Ginnungagap et que du chaos primordial est née la vie, une mission est échue aux Valkyries : écumer les champs de bataille, et faire le tri entre les âmes des guerriers occis pour convoyer les braves au Valhalla… Afin qu’aux côtés des Dieux, ils affrontent le Ragnarök qui approche à grands pas.
Mais à mesure que le temps passe, Brunehilde est saisie d’un doute affreux ; Odin est-il réellement à même de les protéger du froid infernal qui avance et menace de les submerger ?
Et qui est ce mystérieux guerrier qui semble avoir la faveur des Ases, et auquel elle est censée apporter une épée ?
Tandis que les fils de sa destinée se nouent jusqu’à la faire suffoquer, la Valkyrie se sent plus seule que jamais. L’heure n’est plus au doute, ni à la passivité… Ou les neuf mondes partiront en fumée.

Notre avis

Un point de vue rafraîchissant

Le troisième tome de la Saga Prélude au Ragnarök nous prend complètement au dépourvu. Alors que nous suivions les aventures de Sigurd dans les deux romans précédents, ce nouveau récit nous embarque dans les pas farouches d’une messagère d’Odin, à la force légendaire, aux ailes foudroyantes et à l’esprit affûté. Son parlé royal, ses expressions somptueuses la font paraître telle une reine. Brunehilde éblouit par sa grandeur d’âme, mais aussi par ses réflexions et ses prouesses au combat. Force faite femme, guerrière faite walkyrie.

Par son écriture magique et des envolées épiques à souhait, l’auteur parvient à nous transmettre toute la détresse de cette femme mythique, ainsi que sa fragilité et ses doutes. Brunehilde traverse le temps et les légendes, synonyme d’abandon, d’amour et de puissance. L’anneau des Nibelungen, le crépuscule des dieux, le Ragnarök… Tout s’accélère, tout s’enchaîne, tout s’envole pour un dépaysement total. Un troisième opus réussi, qui donne envie de connaître la suite !

Valkyrie remonte dans le temps, alors que Sigurd n’est même pas encore né. Cette histoire s’intéresse à ses parents, à ce couple improbable, lié par une affection indescriptible. Comme Brunehilde, le lecteur ressent leur détresse et leur amour. Le personnage de Sigurd n’en devient que plus grand, plus fort, mais aussi plus tortueux, lorsque l’on contemple avec effroi les sacrifices terribles qui ont mené à sa naissance.

Contrairement à Sigurd qui nous happait par ses pensées violentes, sombres et terrifiantes, la walkyrie se veut plus douce, sans néanmoins effacer son aspect guerrier, surtout lorsqu’elle mate les soldats tombés sur le champ de bataille, ou quand elle leur inculque le respect par les poings. Brunehilde est aussi légère et souple qu’une lame, aussi belle que ses reflets et armures, et aussi acérée que sa pointe tranchante. Suivre ses pérégrinations apporte un souffle nouveau, vivifiant.

Le monde des dieux

Grâce à Brunehilde, nous pénétrons plus profondément dans le royaume des dieux d’Asgard. Les lieux grandioses, comme celui du Valhalla, la Halle des Guerriers, nous tendent les bras. L’auteur nous abreuve de vocabulaire aux consonnances vikings : Hugr, Drengr, Einherjar, Draugr, Trow… Sans oublier les noms des créatures qui accompagnent les dieux ou ceux reliés à l’Arbre Cosmique : Ratatosk l’écureuil, Hugin et Munin, les corbeaux d’Odin, Sleipnir, le cheval à huit pattes du Père de Tout, Fenrir, le loup monstrueux, fils de LokiGeri et Freki, les loups dociles d’Odin, Nídhögg, le dragon rongeant les racines d’Yggdrasil, ou encore Hræsvelg, un géant à la forme d’aigle qui habite dans ses hauteurs.

On ne peut que plonger irrémédiablement dans cet univers génial, mis en scène à merveille et agrémenté de nombreuses anecdotes ou récits mythologiques savoureux. Les amoureux du genre s’y retrouveront ; leurs héros vivent des aventures palpitantes, et le décor leur procurera des étoiles plein les yeux. Quant aux autres, les novices découvriront un univers complexe et multiple, où le destin se joue même des dieux. L’auteur ne fait pas que réécrire le mythe, il se l’approprie pour lui insuffler son âme.

Avec Valkyrie, le lecteur s’évade. D’anciennes traditions, des monstres légendaires, des dieux charismatiques, des femmes ailées féroces, les Nornes, les Ases… Tous nous livrent leurs secrets. La mythologie nordique s’invite avec délice dans une histoire déjà bien mouvementée.

Pas si infaillibles

Encore plus qu’avec Sigurd, Valkyrie nous montre à quel point les dieux ne sont pas parfaits ou sages. Ils nous ressemblent, avec leurs imperfections, leurs angoisses et leurs colères. Odin, au-dessus des autres, dévoile une lâcheté sans pareille, quitte à briser le cycle de la vie pour sauver l’un de ses enfants. Même les dieux se doivent de respecter la nature et non la soumettre à leurs moindres volontés.

Brunehilde le comprend à ses dépens ; un tourment frénétique l’assaille, ses croyances s’effondrent. Les puissants dieux, tels les humains nés de leurs mains, se montrent aussi égoïstes et manipulateurs qu’eux, aussi mauvais et calculateurs. Fille des dieux, messagère d’Odin, la walkyrie chute de très haut. Le choc n’en sera que plus violent.

Des scènes magiques

Nombreuses sont les scènes de combats épiques qui parsèment ce roman. Les walkyries et leurs armures rutilantes illuminent les champs de bataille, les épées légendaires assènent des coups mortifères à chaque retombée, les monstres mythiques crachent leur venin, et les humains avides de sang se multiplient. Férocité, hargne, violence, affront, vengeance… Une rage de vivre, de justice et d’amour accompagne les élancements de nos héros, meurtris jusqu’au cœur, tenaces jusqu’à l’âme.

Valkyrie se dévore et se savoure. Un incontournable pour ceux qui souhaitent voyager en terres vikings.

Chez l'éditeur

Où le trouver

Commentaires