Critiques

Critique - La Haute République : L'orage gronde (Cavan Scott) : Tous les Sentiers mènent à Valo et ça décoiffe !

Par Mathieu - Matiou
3 min 24 février 2022
Critique - La Haute République : L'orage gronde (Cavan Scott) : Tous les Sentiers mènent à Valo et ça décoiffe !
On a aimé
- La période de la Haute République est rafraîchissante
- Les relations entre les Jedi
- Les références avec toutes les oeuvres de la saga Star Wars
On n'a pas aimé

Le projet Luminous, La Haute République, a fait un bien fou à la saga Star Wars en créant un espace de création inédit aux autrices et auteurs, leur donnant la possibilité de se lâcher et de créer leurs histoires au sein de ce vaste space opera qui n’en finit plus de grandir depuis plus de 40 ans. Le Story Group de Lucasfilm n’a jamais autant démontrer sa valeur. L’Orage gronde (The Rising Storm) de Cavan Scott, traduit par Sandy Julien, fidèle au poste depuis La Lumière des Jedi de Charles Soule, est le deuxième roman adulte de la Première Phase (sur trois de prévu) de La Haute République. L’inauguration du Flambeau Stellaire et la Grande Catastrophe d’Hetzal, qui conduisit à la destruction d'un monde, sont derrière nous, l’inauguration de la Foire de la République sur Valo définit l’horizon des prochains événements ! 

Pour comprendre ce nouveau pan de l'univers Star Wars, jetez un oeil sur notre dossier à ce sujet ! 

 

SPOILER ALERT ! Cett chronique va divulguer quelques éléments d'intrigues provenant du précédent roman adulte La Lumière des Jedi.  SPOILER ALERT !

 

L’univers partagé de La Haute République est prévu en Trois Phases [P] : La Lumière des Jedi (The Light of the Jedi), La Quête des Jedi (The Quest of the Jedi) et Les Tourments des Jedi (Trials of the Jedi). Chaque Phase est divisée en Vagues. L’orage gronde est le roman adulte de la deuxième Vague de la Phase I après La Lumière des Jedi de Charles Soule [P1-V1] et avant la sortie française de The Fallen Star de Claudia Gray [P1-V3]

 

["La Chancelière Soh vous invite à venir sur Valo" ;

"La Foire de la République" ; "L'Esprit de l'Unité"]

La Foire Républicaine de Valo : allez faire coucou aux sanvals et hragscythes, visitez les sphères célestes et admirez la parade aérienne des Vectors Jedi

 

Les Grandes Œuvres :

Les Togruta ne font pas encore partie de la République 199 ans avant le Blocus de Naboo (Episode I : La Menace Fantôme), la production du bacta miraculeux n’est pas aussi répandue (#Bobafett), l’Ordre Jedi n’est pas aussi obnubilé par la prophétie et le danger de l’attachement, et la Bordure Extérieure reste un exutoire pour les envies colonisatrices républicaines. Les Grandes Œuvres de la Chancelière Lina Soh sont sur la bonne voie, le Panacea a eu son baptème du feu, le Flambeau Stellaire (Starlight Beacon), une tête de pont dans la Bordure Extérieure, est éclatant malgré la Grande Catastrophe d’Hetzal, les Emergences et le Blocus Hyperspatial (source inépuisable de sueurs froides pour le Sénateur Noor de Serenno). Un temps de tensions mais aussi de grandeur donc ! 

La Foire de la République constitue en cela la prochaine étape du grand plan de la Chancelière Lina Soh dans le but d’étendre le territoire républicain au sein de la Bordure Extérieure, ce Far Rim, ce territoire-refuge et chaotique : un espace plein de promesses, habités par des centaines de peuples, protégé par quelques avant-postes Jedi bien placés et traversés par des hypervoies et les Sentiers des Tekka. Cette Foire, une Exposition Universelle d’ampleur galactique, n’est qu’un rouage parmi les autres Grandes Œuvres à venir : la construction en cours de nouveaux relais de communication dans toute la galaxie, la nouvelle culture du bacta et la négociation de traités entre les Quarren et les Mon Calamari , etc.

Cependant, des planètes disparaissent les unes après les autres ! Les menaces Drengir et Nihil menacent l'équilibre précaire que cherchent à installer la Chancellière et la République.  L'occasion de belles scènes d'action et sacrées utilisations de la Force !

 

 

Le Flambeau Stellaire (Starlight Beacon) était la Grande Oeuvre du premier roman : Ambassade de la République, Forteresse, Référence locale sécuritaire, Avant-poste Jedi, Relais de communication, Complexe médical 

(Remercions Peregrin Touque de l'avoir allumé)

 

La planète Valo du secteur Rseik ne faisait pas partie de la grande scène galactique avant la Foire Républicaine. Elle faisait ses rondes orbitales comme si de rien n’était et espérait rester en dehors des Emergences. Les quarante-deux îles volantes du lac Lonisa (ce nombre est présent deux fois au sein de ce roman), "réprésentant chacune un membre essentiel de la République" , symbolisent le joyau de cette Foire. Lina Soh a dépensé sans compter car la politique est affaire de choix (#Umate pour les lecteurs de la Haute République). Les Bonbraks, émigrés de Bartokan V, vivaient leurs vies en toute tranquillité jusqu’au jour où quelques responsables républicains ont eu la merveilleuse idée d’une translocation d’un hragscythe, un immense carnivore, des jungles d’Onderon….

 

Bell Zettifar et Tison (Ember en VO) le carbocanin d'Elphrona :

Expert de saut à l'élastique sans élastique

 

L'Ordre Jedi, la Sabre à Louer et les Tempêtes

Les nouveaux personnages introduits lors de La Lumière des Jedi sont toujours aussi attachants et diversifiés. Le duo que forme Bell Zettifar et Tison le carbocanin d’Elphrona est mignon et m’a terriblement donné envie d’en adopter un (mais attention aux brûlures). De son côté, Tylera Yorrick, la Sabre-à-Louer, continue ses périples en compagnie de son droïde KL-03, Elzar Mann n’arrête pas de broyer du noir tandis que Maître Stellan Gios commence à accepter ses nouvelles responsabilités sur Valo. La Haute République a l’avantage ô combien plaisant de présenter des dizaines de nouveaux Jedi, certains jeunes et fougeux (Bell, Burryaga, etc.) et des vétérans de longue date (Avar, La Lame de Bardotta, Nib Assek, les Grands Maîtres, etc.). La diversité impressionnante des personnages rend honneur à l'Ordre Jedi pluri-millénaire et à une galaxie foisonnante de vie.

 

Tylera "Ty" Yorrick :

Chasseuse de Drengir la plus sociable de toute la Bordure Extérieure

 

Le nihilisme des Pirates-Vikings de la Bordure Extérieur imprègne tellement cette société parcellisée que les rixes et les règlements de comptes entre les Maîtres-Tempêtes sont une constante géopolitique interne. Les Nihils refusent les idéaux collectifs de la République. Marchion Ro, leur chef, l'Oeil, le Gardien des Sentiers, a une vision à long terme et il ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Ces pirates masqués ont le Non-espace comme refuge et la République comme terrain de jeux destructeurs ! 

 

Le Maître Jedi Stellan Gios :

Le Sage du trio qu'il forme avec Avar Kriss et Elzar Mann

 

La Connectivité des références

Le projet de La Haute République a cela de merveilleux de rendre l’univers de Star Wars de plus en plus ambitieux en termes de world-building, à l’échelle de la période mais surtout à l’échelle de toute la saga du canon contemporain. L’auteur cite plus de vingt-cinq espèces différentes dont les premières apparitions proviennent de la Trilogie Originale (Chadra-Fan, Lamproide, Kitonak, Morseerien, Yarkora, etc.), de la Prélogie (Koorivar, Lannik, Sneevel, Mirialan, Quermien, etc.) et de la Postlogie (Crolute, Dowutin, Ozrelanso, Cyclorriens, etc.). Certaines références d’espèces sont issues des Comics (Peasle, Kalleran, etc.), des Star Wars Stories et des séries d’animation (Talpini de Rogue One, Bivall), tandis que d’autres sont excavées des archives d’un autre temps de la franchise (Rybet, Ugor, Alzarien, etc.).

 

Note Bene : L'astro-ethnologie de Star Wars compte environ cinq-cent-trente espèces culturelles. Après de nombreuses délibérations, le Registre Galactique du Centre Culturel Coruscantii a établi sa Liste d'espèces les plus dangereuses et cela ne suprendra personne, les Ewoks maintiennent la première place.

 

La Haute République crée aussi ses propres codes et permet l’introduction de nouveaux vaisseaux (le Vector Jedi, Longbeam, Vanguard, etc.), de nouvelles espèces (Froziens, Krantien, Kotabi, Forshul, etc.), de nouveaux ennemis (les Nihils et les Drengirs) et la présentation d'une vingtaine de rétro/nouveaux membres de l'Ordre Jedi. La Force est elle aussi représentée par de nouveaux aspects. La Magie Douce de la Force a une limite certes mais celle-ci est suspendue, la Force des "magiciens de l'espace" est particulièrement puissante durant cette époque et se manifeste selon différents liens magiques : la Mélodie des Réseaux d'Avar Kriss, l'Océan Tourmenté d'Elzar Mann, la Feuille Unique Wroshyrienne de Burryaga, etc. Tous décrits ou dessinés magnifiquement biens !  La Haute République est un double-espace littéraire agrégateur et émancipateur. Le Filoni-Verse (les séries écrites et/ou produites par Dave Filoni : The Clone Wars, The Bad Batch, Rebels, Le Mandalorien, Le Livre de Boba Fett) et La Haute République constituent deux des plus belles réussites du Star Wars contemporain, constituant ainsi les belles fondations des histoires à venir.

 

Comme les îles célestes, la structure que l'on avait baptisée l'Arche de l'Unité était une merveille de technologie à répulsion composée de vingt-deux sphères flottantes - une par Monde du Noyau Fondateur de la République - qui formaient un arc de cercle majestueux

 

Star Wars vit une de ses plus belles périodes littéraires et ce n’est pas prêt de s’arrêter. L’écriture de Cavan Scott, la traduction de Sandy Julien et les architectes du Story Group continuent de nous faire rêver grâce à ce second roman de la première phase de La Haute République. L'intrigue de L'orage gronde a résolu certains mystères tandis que de nouveaux pointent le bout de leurs nezs. La proposition littéraire répartie en romans adultes, young-adult et romans jeunesse permet de réunir plusieurs générations et le choix temporel de la période est source d’une fraicheur depuis longtemps inédite au sein de la franchise. 

Chez l'éditeur 

Où le trouver

Le site Star Wars officiel

L’Orage gronde – La Haute République (The High Republic : The Rising Storm) de Cavan Scott (2021 en VO et VF, Pocket, Univers Poche), traduction de l’anglais (Etats-Unis) de Sandy Julien

Crédits Couverture : Joseph Meehan (La Lumière des Jedi)

Crédits des concept-art : Disney/Lucasfilm/DisneyFR

 

 Nota Bene "ambiance de lecture"

Le jazz ualaqien, le wreckpunk nihiliste ou le Cycle de Wildwater de l’Opéra Mon calamari sont des écoutes particulièrement recommandables durant la lecture de ce livre

 

Un grand merci ! 

Lucile "Avar" Galliot, Julien "Stellan" Bétan et Sandy  "Elzar" Julien forment le Trio des Maîtres Traducteurs et les Passeurs Lumineux de La Haute République version française. Ce trio a permis à la France d’avoir son propre Flambeau stellaire...

Lucile Galliot est la Gardienne du Glossaire Unificateur trans-éditeurs des romans Star Wars, Julien Bétan était berger de moutons électriques pendant une dizaine d'années et dorénavant essayiste et traducteur tandis que Sandy Julien est un rôliste "edgy" et ami des Ewoks

 

Nota Bene pour les lecteurs assidus :

Ce qui se passe avant : La Lumière des Jedi (roman adulte)

Ce qui se passe en parallèle : La Tour des Trompe-la-Mort (roman jeunesse) et La Haute République : Arc 2 : The Heart of Drengir #6 à #8 (comics)

Ce qui se passe après : Hors de l'Ombre (roman young-adult, le 24 février 2022) et The Fallen Star (VF en juin 2022)

 

Commentaires