Critiques

Critique - La Niréide (Fabien Clavel) : La dernière odyssée ou les récits inédits de la guerre de Troie.

Par KrissDrkTwr - Christophe
4 min 15 juin 2022
Critique - La Niréide (Fabien Clavel) : La dernière odyssée ou les récits inédits de la guerre de Troie.
On a aimé
On n'a pas aimé

Aujourd'hui je vais vous parler de Fabien Clavel et de son nouveau roman intitulé La Niréide (aux éditions Mnémos), l'auteur s'amuse à revisiter les mythes et légendes avec brio!

Pourquoi vous parler de ce roman, parce qu'il est trop bon et que votre chroniqueur est parti à la rencontre de l'auteur aux Imaginales, au péril de sa vie mes chers lecteurs... Pas de mystère le livre est trop chouette, et l'écrivain l'est plus encore! Here we go...

Afficher l’image source

Né à Paris en 1978, Fabien Clavel est surtout un auteur de romans d'imaginaire adultes (Les héritiers, Homo vampiris, Requiem pour elfe noir, Feuillets de cuivre) et de romans jeunesse (Panique dans la mythologie, la trilogie Lana Blunt, l'Apprentie de Merlin). Il est également connu pour ses collaborations dans l'univers des jeux de rôle (Nephilim), des livres-jeux (Mission Pompéi, Unlock).  Il s'est spécialisé dans la réecriture des  mythes et légendes.

Dans ce roman, Fabien Clavel prolonge et conclut son oeuvre de jeunesse 'La Dernière Odyssée'. Nous partons à la rencontre de Niréus, l'un des héros de Troie parmi les moins connus, qui fera trembler jusqu'aux fondations de l'Olympe... 

 

Le Résumé

Troie brûle. Les guerriers grecs, vainqueurs, reprennent leurs navires.

Parmi eux se trouve le prince Niréus de Symé. Arrivé très jeune à la guerre, il en revient balafré et dégoûté par les combats. Il ne demande plus qu’à retrouver sa petite île, comme l’Ithaque d’Ulysse. Cependant, sa propre odyssée ne sera pas de tout repos. Sous l’œil des dieux olympiens, il va errer longtemps en Méditerranée, affrontant Amazones, Gorgones et Telchines, dans un périple qui l’emmènera jusqu’aux Enfers.

 

Mythologique, épique, addictif et... Jack Vancien?

La Niréide est un roman en 3 parties, composées chacune de 24 chants, qui raconte le destin hors norme du Prince Niréus. Le récit raconte son périple de retour vers l'île de Symé, sa terre natale. Le récit débute après les évènements tragiques de Troie dont il fut l'un des héros méconnus. C'est un roman qui narre le long retour par la mer d'un héros traumatisé par les évènements à Troie, loin de faire l'unanimité dans le coeur de ses propres hommes, et rien ne se passera comme prévu, les Dieux sont imprévisibles... Mais ce voyage de retour prendra des années car Google maps, le gps, internet vous oubliez!  

C'est un roman poétique, bourré d'action, d'intrigues, d'alliances, de complots, de trahisons, de prophéties, de batailles épiques, de moments de bravoure et de magie, rien que ça! L'humour et de purs moments d'émotion sont palpables tout au long du récit,  qui gagne en profondeur notamment sur la fin de la  seconde partie. Niréus n'aura de cesse d'être confronté à de nouvelles épreuves tout au long de son voyage : ce dernier qui a perdu la foi envers les Dieux, en garde une grande amertume...

Cela aura des conséquences mais il trouvera sur sa route des compagnons pour accomplir sa destinée de Héros.

On sent que Fabien Clavel est passionné de mythologie grecque, et s'est fortement documenté avec le souci des détails, si l'Iliade et l'Odyssée ou les récits inédits de la guerre de Troie résonnent en vous, vous avez un petit avant goût de cette relecture.

J'ai beaucoup apprécié la façon de Fabien Clavel met à l'épreuve cet univers, à l'image d'un Dieu de l'Olympe faisant un mauvais tour à ses protagonistes et ses lecteurs, car n'est-il pas le Zeus de son livre?!  Quand Niréus et ses compagnons doivent annuler une inversion temporelle aux possibles conséquences apocalyptiques ça donne lieu à des situations totalement folles, imprévisibles et jouant avec nos nerfs.. On se la joue Tenet, on rembobine?

Les scènes d'action sont nerveuses, terribles, et exagérément épiques.  Mention spéciale à Porphyrion le Géant qui massacre les cyclopes de façon plutôt sale. Gore mais jubilatoire!

L'urgence lui donna une nouvelle idée puisqu'il entreprit soudain d'enfoncer son pouce dans l'oeil unique de son assaillant. On vit le doigt s'engager dans l'orbite avec un bruit écoeurant.

 

A l'aventure compagnons! 

Niréus peut compter sur un groupe d'alliés inattendus, qui ont leur secret. NO SPOIL! Le destin les mettra sur sa route...

Alexiarès est une esclave peu commune, mais également un boulet qui a tendance à casser les meubles, la vaisselle de ses Maîtres, en gros ils veulent la refiler au premier venu... Démodocos est un Aède aveugle, une sorte de poète ou de barde doublé d'un précieux allié, celui qui forgera l'histoire de Niréus. Dryops est un enfant spécial dont l'apparition va vous étonner, et son importance est de premier plan. 

Les personnages sont complexes, partagés entre la haine et l'amour, plein de secrets et seront sujets à une évolution qui vous surprendront, vous toucheront émotionnellement.. leur unité sera mise à l'épreuve chez les Amazones! 

De l'autre côté il y a aussi les Dieux et les Déesses de l'Olympe, discrètement mais subtilement introduits en début de récit mais qui vont être au coeur même des intrigues! On ne citera pas Zeus, Athéna, Héraclès, Poséidon l'ébranleur de sol, Ulysse, Héra,  Dyonisos et tant d'autres... Complots et secrets de famille vont se jouer de l'Olympe jusqu'aux Enfers! 

N'oublions pas Ianassa,  les Amazones, les Gorgones, les Telchines, les Kères, la chasseuse noire, Dédale,  les Géants, monstres, spectres et autres fantômes qui seront au coeur de cette aventure... Un bestiaire bien rempli !

Les personnages sont haut en couleurs, et ont leur petit caractère bien trempé et même limite tête à claques... Le roman sait jouer la carte de l'humour absurde, les dialogues ont du piquant façon Jack Vance ou Naheulbeuk. 

-Eh bien, remarqua le héros, il semble que nous soyons maintenant quatre imbéciles à ramer. Croisant les bras, Alexiarès releva un nez fier, inflexible: Il est hors de question que je touche un aviron!

 

Tolkien à la sauce grecque! MiamMiam c'est trop bon..

La Niréide est une excellente lecture pour tous les fans de grande histoire, de grande épopée, et de mythologie grecque. L'auteur n'hésite pas à glisser un clin d'oeil au Seigneur des Anneaux

Un Mortel ne peut me tuer

Je suis une Déesse!, proclama-t-elle majestueusement.

J'ai beaucoup apprécié la façon dont Fabien Clavel mène son histoire avec inspiration, poésie, puissance, démesure et émotion. Avec son grand final, l'auteur nous gratifie d'un twist malin et renversant! 

Pour conclure, ce roman a toutes les qualités pour devenir un  incontournable de la Fantasy, un hommage réussi à la mythologie grecque, un véritable voyage dans le temps! Et pour reprendre une citation totalement hors sujet et totalement WTF mais obligé car la force est puissante en Fabien Clavel. Nom de Zeus! 

Si mes calculs sont exacts, lorsque ce petit bolide atteindra 88 miles à l'heure, attends toi à voir quelque chose qui décoiffe...

Chez l'éditeur

Où le trouver

La parole à  l'auteur

Commentaires