Critiques

Critique - Les chants de Nuying (Emilie QUERBALEC) : L'appel des Sirènes (et non de Chtulhu!).

Par KrissDrkTwr - Christophe
4-5 min 12 septembre 2022
Critique - Les chants de Nuying (Emilie QUERBALEC) : L'appel des  Sirènes (et non de Chtulhu!).
On a aimé
- Les mots d'Emilie Querbalec sont d'or !
- Ce second roman surpasse son premier roman. Bravo !
- Ambitieux et addictif, le récit monte en force comme une bonne mayo faite maison !
- Des concepts, des thèmes forts: transhumanisme, monde virtuel,
spiritualité, politique et leurs dérives...
- Si vous aimez la série Love, Death & Robots ça devrait vous plaire...
On n'a pas aimé
-Le chant de Nuying pourrait rebuter par sa fausse lenteur...

Née en 1971 au Japon, Emilie Querbalec est une romancière et nouvelliste de fantastique et de SF. Son premier roman publié en 2020 intitulé Quitter les monts d'automne (lauréat du Prix Rosny aîné) est un voyage fascinant et poétique que j'ai beaucoup aimé ! Avec les chants de Nuying, l'écriture de l'auteure gagne en maturité, son nouveau roman mérite toute notre attention ! 

Afficher l’image source

 

Résumé

La planète Nuying, située à vingt-quatre années-lumière du Système solaire, possède de nombreux traits communs avec la Terre d'il y a trois milliards d'années. On y trouve de l'eau à l'état liquide. Son activité volcanique est importante. Ses fonds marins sont parcourus de failles et comportent quantités de sources hydrothermales. Elle possède une magnétosphère et une atmosphère dense, protectrice. Tout cela en fait une bonne candidate pour héberger la vie.

La sonde Mariner a transmis des enregistrements sonores de Nuying : des chants qui évoquent par analogie ceux des baleines.

Quand elle était enfant, Brume a entendu cet appel. Désormais adulte, spécialisée dans le domaine de la bioacoustique marine, elle s'apprête à participer à la plus grande aventure dans laquelle se soit jamais lancée l'Humanité : rejoindre Nuying au terme d'un voyage spatial de vingt-sept années. Que va-t-elle découvrir là-bas ? 

Une civilisation extraterrestre ou une remise en cause totale de ses certitudes ?

 

Le guide du voyageur galactique !

Roman ambitieux, l'ouverture du roman résonne comme l'appel envoûtant des sirènes. Fascinant mais périlleux, le ton est donné !

Dans ce futur, le voyage dans l'espace est possible et à portée de main constitue un défi pour l'humanité, en quête d'autres planètes possibles. Avec le projet Shun, ce sont des familles et des générations qui embarquent pour une nouvelle patrie, par exemple les humains sont déjà installés dans des vaisseaux sur Titan ou sur Alpha-du-Centaure. Disons que la science a beaucoup progressé dans l'allongement de la durée de la vie, dans sa capacité à en repousser radicalement ses limites, permettant de plonger les voyageurs dans des sarcophages cryogéniques, les plongeant en phases de stases et bloquant ainsi le processus de vieillissement... Il est également possible de permettre la migration de l'esprit via la numérisation et le transfert des souvenirs, le réel et le virtuel donnent vie à de nouvelles perspectives d'évolution pour l'espèce humaine...

C'est un roman utopique qui explore le thème fascinant du premier contact extraterrestre au coeur d'un autre monde, avec en toile de fond la fusion de la spiritualité et de la science. Ainsi Les chants de Nuying se divise en trois parties...

La première partie se veut introspective, l'occasion de découvrir un monde très différent du nôtre, de nous présenter des destins forts à travers des flashbacks, d'amener le récit vers un voyage censé durer une trentaine d'années au coeur du Yutu, le Cargo-monde, afin de les amener à bon port sur la lointaine planète Nuying... Emilie Querbalec dissémine d'ambitieux concepts en cours de route. 

Une civilisation évoluée est-elle nécessairement technologique ?

On comprend que la spiritualité et la science vont s'entremêler dans ce roman poétique, tragique, tel un conte philosophique. Et la musique est le fil conducteur de ce roman, ce chant obsédant venu d'une lointaine planète fascine Brume, baignée dans la musique de son enfance elle y voit un signe et prend son destin en main... 

La seconde partie raconte ce voyage, le danger gronde au sein de cette nouvelle société... L'expédition des Terriens en compagnie des Sélènes ces humains non Terriens ne sera pas de tout repos avec en bonus le projet d'une secte convaincue de l'imminence du chemin de l'éveil, sorte de rêve prophétique. Jonathan Wei, le Patron du projet Shun semble tomber sous son influence, et cela aura des conséquences inquiétantes... La protection des données est-elle garantie de façon infaillible ? Après tout, la mort n'est rien puisque la mémoire est réinstallable à volonté sur un clone, sauf que... 

La troisième partie plutôt sombre, conclura magistralement ce voyage sur Nuying. Une dernière ligne droite, porteuse d'une éventuelle promesse aux réponses tant attendues : mais que cache le chant de Nuying ? Que dire à part que la fin est puissante et conclue le roman de façon surprenante, grandiose !  Et n'est pas sans rappeler la série Love, Death & Robots !  

Tous pour un ! Un pour tous ?

Dans les Chants de Nuying, on va à la rencontre de personnages dont les destins vont se croiser dans ce drame humain qui ne va ménager personne.

Qu'il s'agisse de Brume, spécialiste de la bioacoustique, dont le lien avec son Père s'est brisé depuis le décès de sa mère, va la pousser à tenter le voyage de sa vie. Elle y rencontrera William, un cybernéticien surdoué. Li-Chen, une astrophysicienne chinoise et Dana, une cogniticienne d'origine Russe et Meriem, une planétologue vont les accompagner durant ce long voyage... Johnatan Wei, Président milliardaire de  Space'O' est à l'origine du projet Shun.  L'ancien jeune homme sportif fasciné par l'océan et adepte des sports extrêmes aura beaucoup changé suite à une série de rencontres clés qui lui vaudront une ascension fulgurante, son projet clé est l'étude des chants de Nuying avec la meilleure équipe. Non sans m'évoquer Jeff Bezos... Dans son ombre, Sonam Tsering gourou (guru) tibétain d'une secte attend son heure... 

Ma conclusion

Emilie Querbalec propose une véritable odyssée à travers le temps et l'espace avec ce roman époustouflant, moderne et visionnaire !

Ne me demandez pas d'où je viens, demandez-moi où je vis

Les thèmes comme le clonage, les dérives sectaires, le sens de notre destinée m'ont frappé par la façon dont l'auteure les injecte dans ce récit. Aussi, l'immersion au coeur de l'esprit et du virtuel m'ont d'ailleurs ramené au bon souvenir du Problème à Trois Corps de Liu Cixin par son aspect épique, poétique, osé et ambitieux. 

Bref, si vous souhaitez lire un roman SF bien ficelé, dynamique ce roman est pour vous ! L'auteure surpasse son précédent effort littéraire, reprend les points forts de Quitter les Monts d'Automne et rajoute un côté thriller plus que bienvenu. Bluffant ! Les Chants de Nuying plaira à tous les amateurs  de romans efficaces, très bien écrits et à la plume poétique. Un des Top de cette rentrée littéraire et n'hésitez pas à lire également son premier roman.

 

Chez l'éditeur 

Où le trouver

Chronique de son premier roman Quitter les Monts d'Automne

Critique - Les chants de Nuying (Emilie QUERBALEC) : L'appel des  Sirènes (et non de Chtulhu!).

Commentaires