Dossiers

Dossier – 5 nouvelles voix de la fantasy française à suivre (Partie 1)

Par Louis - CINAK
10 min 11 juin 2021

Oui il s’agit bien d’une partie 1. Tout simplement parce qu’il y a tellement de nouveaux auteurs et autrices qui émergent chaque année et qui présentent des qualités rares et belles que de nombreux dossiers comme celui-ci devraient voir le jour ! Que les éditeurs d’imaginaire nous entendent !

Dossier – 5 nouvelles voix de la fantasy française à suivre (Partie 1)
1 - Thibaud Latil-Nicolas : Le panache, la gouaille et la camaraderie
2 - Victor Fleury : De la fantasy mésopotamienne. Tout est dit
3 - Claire Duvivier : Une fantasy douce et fascinante
4 - Nicolas Texier : L’humour aristocrate et l’action
5 - Aurélie Wellenstein : La finesse et l’originalité d’une bonne histoire
1. | Thibaud Latil-Nicolas : Le panache, la gouaille et la camaraderie

Thibaud Latil-Nicolas est l’une des voix les plus intéressantes qu’il m’a été donné de lire depuis quelques années. Dans son univers de Bleu-Royaume, il nous sert une trilogie exceptionnelle suivant une compagnie du Roy face à une horde de créatures qu’on croirait sortie des Enfers.

La frontière nord du Royaume a toujours été délimitée par un immense mur de brumes. Mais depuis quelques temps, des créatures viennent à en sortir pour ravager la campagne environnante. Le brouillard se mettrait même à avancer ! La neuvième compagnie des légions du roy est donc envoyée au nord pour élucider ce mystère. Ils vont être accompagnés d’un mage et de son jeune apprenti afin de contrer ce fléau.

L’histoire est claire et sans digression inutile. Chevauche-brumes introduit donc la menace de ces créatures venues du Nord mais aussi une compagnie de soldats tous plus attachants les uns que les autres. Du vétéran qui a vécu une multitude de campagnes, au trésorier en passant par le capitaine qui est lasse de cette vie de guerrier et qui aspire à une promotion plus tranquille, tous, je dis bien tous, insufflent de la vie au récit. Cette vie de frères de sang et de copains de chambrée se retrouve dans chaque dialogue et chaque scène d’action. Militairement et littérairement, Thibaud Latil-Nicolas nous montre ce qu’est un véritable esprit de cor et l’idée de sacrifice. En cela, on retrouve facilement le plaisir de la lecture de Glen Cook et de sa Compagnie Noire, la fidélité à la Couronne en plus !

Au-delà d’une simple trilogie de guerre, l’auteur développe aussi l’aspect politique et religieux dans son œuvre avec des mages tolérées par une religion de plus en plus fanatisée par des prédicateurs en quête de pouvoir. Et il aborde la question de la nation, en créant un Bleu-Royaume composé d’anciens royaumes, comme une fédération de plusieurs Etats, chacun avec sa culture, ses problèmes et sa manière de les résoudre.

L’auteur sait se réinventer tout au long de sa trilogie. Dans Chevauche-brumes, il est question de siège, de mission suicide et d’escarmouches sur terre. Tandis que dans Les Flots Sombres, il est question de politique, de luttes intestines et de batailles navales. Je tairais le point d’orgue qu’est l’Appel du Grand Cor qui résout cette trilogie réussie en nous faisant vibrer aux côtés des légions du roy !

Chez son éditeur (Grand Format)

Chez son éditeur (Poche)

Chapitre Suivant

Dernières actus

Commentaires

Mots clés