Dossiers

Dossier Premium : 2015, année horrifique

Par Alfro
2 mars 2015

Le cinéma d'horreur traverse les époques et les modes sans être particulièrement affecté. Chaque mois de nombreux films de genre sortent sur les écrans, apportant leur lot d'hémoglobine et d'effroi. 2015 ne va pas déroger à la règle et de nombreux long-métrages vont encore venir hanter vos cauchemars après un It Follows qui a lancé cette année horrifique sous les meilleurs auspices.

Dossier Premium : 2015, année horrifique
1 - Pour bien démarrer
2 - L'horreur du soir au matin
3 - Un été pour se faire peur
4 - Vous reprendrez bien un peu de terreur avant de partir ?
1. | Pour bien démarrer

L'année 2015 aura donc démarré avec un petit chef-d'œuvre d'angoisse paranoïaque, It Follows. Le film de David Robert Mitchell, grand vainqueur du dernier Festival de Gérardmer, a permis de lancer un signe fort au cinéma de genre : il y a encore de la place pour innover et pour exister sur les (grands) écrans.

On commence notre prospection des films horrifiques de 2015 avec Out of the Dark, premier film de Lluis Quílez où l'on retrouve Julia Stiles, qui connait bien le cinéma de genre pour avoir été la mère de l'Antéchrist (rien que ça) dans 666 La Malédiction. Ici, son personnage reprend la manufacture familiale en Colombie, une usine évidemment hantée. Exotisme et terreur, le bon combo du début d'année (même s'il n'a pas encore de date de sortie française) qui semble promettre de l'horreur classique.



On enchaine avec du beaucoup moins classique, beaucoup plus série Z, avec The Burning Dead. Ce film prévu pour le moment pour sortir sur Internet seulement est réalisé par Rene Perez, un habitué des studios Asylum qui nous apporte ici l'histoire d'un shérif qui va devoir sauver une famille bloquée par une éruption pendant que des zombies faits de lave les attaque. La cerise sur le gâteau de ce scénario déviant, c'est la présence d'un Danny Trejo qui fait automatiquement grimper notre degré de sympathie pour ce film.



Le 13 mars (sortie américaine), on retourne à un scénario plus habituel avec un groupe d'étudiants qui partie faire la fête sur la côte pour la Saint-Patrick va se retrouver entre deux entités démoniaques qui vont les forcer à se battre entre eux. Muck est un film d'horreur à thème donc, ici c'est le vert et la Guinness qui seront mis à l'honneur, pour ce film de Steve Wolsh qui fait ses grands débuts sur du format long.


On continue avec des jeunes filles en bikini lors d'une de ces vacances étudiantes (qui à en croire le cinéma américain sont finalement bien dangereuses), sauf qu'on y rajoute une bonne couche de second voire troisième degré. Avec Zombeavers, ce sont les castors qui reviennent d'entre les morts pour aller croquer de la cuisse bien galbée. Le film de Jordan Rubin se pare d'un casting de jeunes femmes qui seront toutes autant de victimes potentielles et nous on s'apprête à bien se marrer.

Chapitre Suivant

Commentaires