Dossiers

Rogue One osera-t-il ressusciter un acteur de Star Wars ?

Par Republ33k
29 août 2015

Avec son tant attendu retour, l'univers Star Wars alimente un flot ininterrompu de rumeurs, qui concernent bien évidemment The Force Awakens, mais également Rogue One, premier représentant d'une future série de spin-offs consacrés à la saga. Actuellement en plein tournage, le film de Gareth Edwards amène logiquement son lot de bruits de couloirs, et le plus récent d'entre-eux n'est pas des plus réjouissants.

Avant-Propos

Pardonnez le titre qui inaugure cet article. Je ne comptais pas vous attirer ici de la plus vile des manières, mais simplement vous éviter un spoiler sans doute plus que mineur sur le spin-off. Aussi, même si la révélation qui sera faite plus bas appelle une confirmation officielle, je ne saurais que trop vous conseiller de quitter cet article pour aller lire notre opus précédent, et ainsi conserver une surprise totale sur le film de Gareth Edwards ! Vous êtes prévenus, chers Stormtroopers.

Ce n'est pas la Lune

Nous le savions depuis un petit bout de temps déjà, mais le tout a été officialisé par la première image du groupe lors de la D23 : Rogue One ne mettra pas en scène des pilotes de l'Alliance Rebelle mais bien un commando terrestre, lui étant sans doute affilié. Avec leurs dégaines de parfaits baroudeurs, nos soldats devront infiltrer les défenses impériales pour rapporter un précieux sésame, qui n'est autre que le plan de l'Etoile Noire. Un MacGuffin (objet prétexte au scénario) qui permet à Rogue One de se greffer directement au premier opus Star Wars, qu'on appelle aujourd'hui Un Nouvel Espoir, dans lequel Luke Skywalker et ses ailiers utilisent les plans volés pour détruire le terrifiant engin.

A ce titre, il ne serait pas surprenant de voir apparaître dans le film quelques personnages qu'on retrouvait dans le métrage de George Lucas. On évoque ainsi déjà le retour d'un certain Seigneur Sith répondant au nom de Dark Vador, sous forme de caméo. L'occasion, sans doute, de faire plaisir aux fans, mais surtout de s'offrir une nouvelle vague de produits dérivés autour du personnage. Mais passons, puisque ce n'est pas le fameux vilain au souffle rauque qui nous intéresse aujourd'hui, mais bien le Grand Moff Tarkin, un personnage qui semble d'ailleurs commander Vador dans Un Nouvel Espoir.

Incarné par Peter Cushing, le vilain est en effet l'un des officiers les plus élevés de l'Empire, et le chef d'orchestre derrière l'Etoile Noire. Un personnage qui malgré son temps d'apparition à l'écran, reste donc un rouage important dans l'univers de Star Wars, d'autant plus que l'interprétation de Peter Cushing, littéralement impériale, n'a pas manqué de faire date. Résultat, pour son premier spin-off, Star Wars, comme le rapporte le Daily Mail, pourrait ramener Tarkin. L'ennui c'est que son interprète est hélas décédé depuis 1994, emporté par un cancer de la prostate.

I'll be back

Rentre alors en scène la baguette magique hollywoodienne, qui grâce aux avancées dans les effets visuels, est dorénavant capable de rajeunir voire de ressusciter un acteur ou une actrice. Le procédé n'est d'ailleurs plus si rare, puisqu'il a été testé dans des situations plus ou moins confortables. On pense notamment à Terminator Renaissance ou Genisys, qui ont eu l'occasion de rajeunir Arnold Schwarzenegger, avec ou sans l'aide de l'ancien gouverneur californien d'ailleurs. Dans un registre plus glauque, on peut noter le retour d'entre les morts de Paul Walker pour Fast & Furious 7, généré par ordinateur et assisté par le frère de l'interprète, ou encore Philip Seymour Hofman pour les deux derniers Hunger Games en date. A ceci près que le réalisateur Francis Lawrence a finalement choisi de supprimer les scènes que l'acteur devait encore tourner plutôt que de les confier à la technologie.

On met le doigt sur l'essentiel : ressusciter un acteur, même sous couvert de l'identité d'un personnage, pose évidemment des problèmes éthiques. Or dans son communiqué, The Daily Mail ne mentionne pas l'avis de la famille de Peter Cushing, ou même l'existence de dialogues entre cette dernière et Lucasfilm. On notera d'ailleurs que le personnage de Cushing avait fait un retour dans Star Wars Rebels plus tôt l'année dernière (et dans un roman lui étant consacré), sans que cela ne pose réellement problème. Mais peut-être est-ce simplement ici, entre l'animation et la prise de vues réelles, que la ligne se dessine. 

Faut-il la franchir pour les besoins de Rogue One ? On sait que les fans de Star Wars sont pointilleux, mais sans doute pas à ce point. Après tout, un acteur talentueux (je pense notamment à Ralph Fiennes, voir ci-dessous), ressemblant de près ou de loin à Cushing, serait tout à fait en mesure de restituer avec soin la présence imposante du Grand Moff Tarkin.

Et une distance avec l'original serait toujours préférable à une petite version Star Wars de la vallée dérangeante, cette théorie scientifique selon laquelle plus un robot ressemble à un être humain, plus ses imperfections nous paraissent monstrueuses. Elles le seraient d'ailleurs d'autant plus que la technologie n'a pas encore fait ses preuves sur le sujet, comme nous le montrent les résultats de tous les exemples susnommés.

Les ingénieurs d'Industrial Light & Magic ont mieux à faire, Lucasfilm la mémoire d'un grand acteur à honorer, et Rogue One plus à proposer.

Rogue One osera-t-il ressusciter un acteur de Star Wars ?

Commentaires