Critiques

Critique - Faërie (Raymond E. Feist) : Quand les fées ne sont plus sages !

Par Morgan - Ephyrose
3 min 8 juin 2022
Critique - Faërie (Raymond E. Feist) : Quand les fées ne sont plus sages !
On a aimé
- Un rythme intense
- Un cocktail de genre réussi
- Une redécouverte du panthéon mythologique irlandais !
On n'a pas aimé

À tout ceux qui croyaient que le genre littéraire du merveilleux se résumait seulement à une mièvrerie suave, je vous l'annonce : vous avez été floués, et Raymond E. Feist vous le prouve. Cet auteur américain iconique doit sûrement vous dire quelque chose, et pour cause : sa célèbre saga Les Chroniques de Krondor est un best-seller. Initiée en 1982 avec son roman Magicien, elle dépeint de multiples guerres dimensionnelles au sein de l'univers de Midkemia avec pour protagoniste Pug, un jeune magicien en devenir.


Mais en parallèle de son joyau du Krondor, Feist délivrait aussi en 1988 un incontournable du thriller fantastique, un véritable page turner pur et dur dans lequel le rythme est soutenu du début à la fin, et dont nous accueillons avec allégresse la nouvelle réédition de Bragelonne fraîchement sortie ! Son nom : Faërie !

Ce récit haletant narre les déboires d'une famille à peine installée dans sa nouvelle maison à Pittsville, en proie à diverses entités féeriques loin d'être aussi avenantes et gentilles que dans les contes et légendes... Ils sont alors loin de se douter qu'au cœur de la sombre forêt longeant leur propriété, se terrent des êtres à la puissance terrifiante.

Faërie propose donc une histoire palpitante pleine de rebondissements, de scènes touchantes comme d'une violence bestiale... et surtout une tension palpable permanente. À la façon d'un bon livre de Stephen King, Feist instille avec malice divers indices sur la suite des événements, et on ne ressent alors plus qu'une envie : savoir ce qui adviendra ! Le découpage est plus qu'efficace, car l'auteur offre des chapitres courts afin de garantir des cliffhangers réguliers pour dynamiser le récit.

Et bien évidemment, il est impossible de ne pas mentionner avec quelle générosité il pioche dans les folklores irlandais, germanique et américain afin de nous offrir un bestiaire varié et intriguant. Une seule envie après notre lecture : se plonger dans les contes et légendes d'autrefois pour en apprendre plus ! La dimension parfois horrifique est, elle aussi, amenée avec beaucoup de cohérence et force de détails glauques à souhait. Les terreurs enfantines, telles des monstres tapis sous notre lit, n'ont jamais été aussi bien retranscrites que par la plume de Feist.

Faërie est, encore aujourd'hui, une véritable pépite de mélange de genres, que je ne peux que vous recommander si vous en avez marre des fées toutes gentilles ! 

Chez l'éditeur

Où le trouver