Critiques

Critique - PIERRE-DE-VIE (Jo Walton) : Les Mémoires d'une Fantasy merveilleuse

Par KrissDrkTwr - Christophe
4 min 11 mars 2022
Critique - PIERRE-DE-VIE (Jo Walton) : Les Mémoires d'une Fantasy merveilleuse
On a aimé
-Une Fantasy à l'opposé des clichés habituels.
-Une écriture subtile et plus complexe qu'il n'y paraît !
-Des personnages tout en profondeur et attachants.
-Des moments poignants et sublimes.
-L'intrigue qui nous emporte.
On n'a pas aimé
- Certains pourraient reprocher le manque d'action, voir un rythme trop lent..

C’est ton moyen de survie, ton gagne-pain, et plus encore, le moteur de ton âme. Et j’ajouterais : le cœur de ta vie, le filon que tu vas creuser et la direction qu’indique ton existence. Mais c’est aussi un fardeau que tu vas devoir porter jusqu’à ta mort. Le genre de question qu’on ne règle pas d’un claquement de doigts.

 

Jo Walton, une écrivaine surprenante et inimitable. Elle est l'autrice de nombreux romans depuis les années 2000, dont Morweena (prix Hugo et prix Nebula), Mes vrais enfants, Les griffes et les crocs et, et ... Pierre-de-vie, qui nous intéresse aujourd'hui. 

 

Bienvenue à Applekirk: village au coeur du monde!

Applekirk est un village rural situé dans les Marches, région centrale d’un monde où le temps ne s’écoule pas à la même vitesse selon que l’on se trouve à l’est – où la magie est très puissante et où vivent les dieux – ou à l’ouest – où la magie est totalement absente. C’est la fin de l’été, et la vie s’écoule paisiblement pour les villageois, mais le manoir va être mis sens dessus dessous par le retour de Hanethe, qui fut autrefois la maîtresse des lieux. Partie en Orient, elle y est restée quelques dizaines d’années. Mais, plus à l’ouest, à Applekirk, plusieurs générations se sont succédées. Ayant provoqué la colère d’Agdisdis, la déesse du mariage, Hanethe la fuit. Mais Agdisdis est bien décidée à se venger... 

 

Jo Walton: une Fantasy subtile et envoûtante

Roman à la belle plume, le style faussement lent se veut rythmé par la vie de la communauté d'Applekirk qui vit au gré des saisons, de l'abondance des récoltes, des venues de marchands étrangers... On y célèbre aussi traditions locales et on honore les dieux : la vie y est paisible. La religion joue un rôle primoridial dans l'équilibre de ce monde, ayant sa propre organisation... Dans ce monde, superstitions ancestrales et protections magiques régissent la vie de la communauté...

Les prêtres ambules se relaient à Appelkirk en fonction des saisons, selon un calendrier établi par le Nemet

"Nous ne savons pas ce que le vent va nous apporter. Il faut que le village se protège. Je vais fabriquer une yeyana pour chaque maison"

Le roman se veut empreint de nostalgie et alterne présent et passé car  sa communauté ne veut pas oublier son histoire... Ainsi Pierre-de-vie est donc un hymne poignant à la mémoire, une célébration du cycle des saisons et du temps qui passe ! C'est poétique, c'est une belle écriture qu'emploit Jo Walton pour faire voyager le lecteur, pour mieux le perdre dans le temps car présent et visions du passé vont s'emmêler dans le récit subtil

Le roman conte comment le courroux d'une Déesse va bouleverser la vie d'une communauté et celui de ce monde à jamais. C'est donc l'histoire de Hanethe et de Jankin, dont la rencontre va déclencher des évènements aux répercussions inimaginables.. 

Il y a de la romance, de la trahison, de la tragédie, une intrigue brillamment menée: tout ce qui fait d'un roman un roman fort. Et un sens du détail, du non-dit que l'auteur sait disséminer au fur et à mesure des scènes intriguantes. Le thème de l'amour, du mariage, de la famille, de la séparation, du devoir, du deuil et de la mémoire sont ancrés dans ce récit. Personnellement, ce fut un tourbillon d'émotions au fil de la lecture !

 

Dieux, Humains, le temps altéré..  

Ce roman, c'est l'histoire d'une famille attachante, d'un clan, d'Applekirk, un village si loin et si proche de nous, celui d'un d'un monde fantastique et hors norme, qui traverse le temps avec son lot de moments de vie entre joies et peines. C'est un monde où les dieux sont vivants et résolument humains. Ce roman c'est donc le portrait de ce moment d'histoire. Applekirk est situé dans les marches c'est-à-dire au coeur de ce monde: ce roman est aussi l'histoire d'un univers où la magie semble aléatoire et où le temps semble déséquilibré géographiququement.

Les personnages de Pierre-de-vie sont nombreux, la communauté des 800 habitants vit presqu'en autarcie, à l'écart des affaires de ce monde. Jo Walton donne vie à une galerie de personnages complexes, profondément humains avec leurs propres réflexions sur la vie. Même la filiation familiale est trouble et changeante selon les évènements...

D'un côté nous avons les habitants de ce village dirigé par une famille qui use de la magie pour protéger sa communauté... mais de l'autre  des dieux qui aiment régir la vie des autres.

Hanethe, l'ancienne seigneur ramène ses secrets, qui n'attire pas la sympathie de ses aieuls voir même la méfiance des villageois. Taveth et Chayna, deux femmes bien distincts: l'une à la beauté claire et l'autre, son opposée. Elles vont former un triangle d'intrigues amoureuses avec Jankin, érudit et savant qui a quitté Marakanda, une ville de lumières situé vers l'orient, pour débarquer au Manoir, bien malgré lui. Et c'est l'amour qui dirige ces destins hors-norme grâce à une rencontre, d'un premier regard qui peut tout emporter... Dès que Jankin croisera le regard de Taveth à son arrivée à Applekirk, plus rien ne sera comme avant et les dieux vont s'en mêler 

Si j'avais su ce qui m'attendait, j'aurais hâté l'allure.

Des personnages marquants, attachants, hauts en couleur et tellement vivants ! Je pourrais aussi vous parler de Ferrand le chef du village, Ranal qui gère les terres du domaine, ou bien Hodge, Tydsey, Kevan, Mélibée une enfant dont Hanethe va prendre sous son aile pour lui enseigner la magie, le Yeya... Mais chers lecteurs et chères lectrices, c'est à vous de le découvrir. Chacun cherche sa pierre-de-vie pour trouver sa voie dans ce monde. 

 

Et les dieux sont réels et se mêlent aux affaires des mortels. Que l'on prie Mithra ou d'autres comme Agdisdis, leur pouvoir et leur influence se manifestent au quotidien, mais gare à ne pas trahir son serment ! En effet, Agdisdis est une Déesse rancunière, ce qui la rend humaine. Elle réclame sa vengeance sur Hanethe, et est prête à toutes les manipulations et stratégies pour tenter d'arriver à ses fins. Jankin malgré lui l'illustre parfaitement : obéir à une déesse injuste ou trahir son serment pour faire le bien au risque de perdre beaucoup ? Au final, tous les personnages qui composent ce roman dévoilent une toile étourdissante de destins qui se cherchent et sont étroitement liés, donnant au récit une profondeur rare. 

 

Harvest Moon/Animal Crossing rencontrent Troie...

Pierre-de-Vie est une invitation à une fantasy champêtre, que je qualifierais de contemplative, lumineuse et bucolique. C'est une véritable bouffée d'oxygène, loin des clichés du genre ! Point de dragon, ni d'épée magique ou de nains dans des mines... Pierre-de-Vie raconte une tragédie qui frappe un village face au courroux d'une divinité déterminée. Malgré son rythme faussement lent, l'auteure donne à son texte une profondeur vertigineuse de concepts qui font de ce livre une sorte de livre univers qui m'évoque Les chroniques du pays des mères d'Elisabeth Vonarburg (Mnémos / Folio SF). La force de l'intrigue par ses personnages, l'intensité et l'émotion sont bel et bien au rendez-vous jusqu'à son final grandiose..

Et pour faire une comparaison un peu osée: imaginez la Vie paisible d'un Harvest Moon ou d'un Animal Crossing qui croisent le chemin de Troie pour son cheminement guerrier et les dieux. 

La distortion temporelle qui altère ce monde fait office de pilier de l'intrigue, met à l'épreuve l'unité familiale dans les brumes du temps. Il s'agit d'un récit richement mythologique, immersif et qui nous donne envie d'y replonger. 

Ce roman s'adresse à toute personne désireuse de découvrir une Fantasy étonnante, calme à son commencement, à la plume subtile et bien plus complexe - loin des clichés habituels. Des personnages attachants, un univers cohérent, une intrigue superbement menée, une bonne part de mystères et une magie subtile. Pour les amoureux de belle écriture façon Estelle Faye pour son cycle de Bohen , Rachelle Tanner et son cycle de Mithra, Charlotte Bousquet et l'Archipel des Numinées... Si vous les aimez, foncez! 

Chez l'éditeur

Où le trouver

Commentaires