Dossiers

Dossier - Entités titanesques & leur histoire !

Par Louis - CINAK
10 min 10 avril 2021

Mythes et légendes, récits de fantasy et histoires dans les étoiles ont tous un point commun : des entités légendaires et fabuleuses qui enchantent le monde que l’on imagine, que dis-je, que l’on rêve. 

Précision ! Ce dossier réunit quelques entités sélectionnées par mes soins, mais il ne comportera aucun être venant des comics ! En effet, les comics comportent des entités qui rivalisent avec, voire incarnent, des phénomènes naturels comme La Mort, et qui sont, de fait, surpuissantes. C’est un parti pris, et c’est surtout pour éviter la surenchère 😊

 

Je m’efforce de citer le plus possible les illustrateurs sur le site, pour les crédits manquants, je m’excuse donc par avance. N’hésitez pas à me notifier sur les réseaux si vous reconnaissez un artiste non identifié !

 

Dossier - Entités titanesques & leur histoire !
1 - Dans la Mythologie
2 - Dans la Fantasy & le Fantastique
3 - Dans la Science-Fiction
1. | Dans la Mythologie

 

Comment parler d’entités titanesques et légendaires sans évoquer un peu de mythologie ? Premiers récits de fantasy, certains contes et légendes sont riches d’enseignements mais aussi sources de terreur pour les Hommes. Voici quelques-uns de ces êtres qui, à eux seuls, ont fait trembler spectateurs et marins écoutant bardes et scaldes…

 

Fenrir, le Fléau des Dieux 


Crédit : Milek Jakubiec

Où le trouver : Yggdrasil, l’Arbre-Monde

Dans quels récits : L’Edda poétique et dans le chant des scaldes

Né de l’union de la déesse Angrboda (déesse du Malheur) et du dieu Loki (dieu de la Malice), ce loup géant est l’une des créatures les plus craintes de la mythologie nordique. Il est si colossal que quand il ouvre sa gueule, sa mâchoire inférieure touche la Terre, tandis que celle supérieure effleure les cieux.

 

Dès sa naissance, les dieux reconnurent très vite le danger qu’il pourrait représenter dans le futur. Selon la prophétie nordique, lorsque Ragnarök surviendra, sur le commandement de Loki, il dévorera Odin. Les dieux cherchèrent donc à l’enchaîner pour prévenir la mort du roi d’Asgard, mais rien n’y fit. A chaque tentative, le loup géant se libéra et gagna en puissance. Ils se tournèrent alors vers les elfes noirs qui confectionnèrent un ruban magique indestructible. Mais, Fenrir, méfiant, accepta de porter le ruban seulement si l’un des dieux acceptait de placer son bras dans sa gueule. Seul Tyr, dieu de la Guerre, accepta. Le ruban fut placé et Tyr perdit sa main mais Ragnarök fut retardé… Mais le Crépuscule des Dieux ne saurait être freiné bien longtemps et Odin devra périr sous les crocs du fils de Loki ! 

 

Surt, le feu destructeur


Crédit : Xiaodi Jin

Où le trouver : Muspellheim, terre de lumière et des géants de feu

Dans quels récits : L’Edda poétique et dans le chant des scaldes

Géant du feu dévastateur, il est celui qui déclenchera Ragnarök. Il vit dans le Muspellheim, région chaude et lumineuse et terre natale des géants de feu. Il est le gardien de ce monde et le protecteur de tous les géants de feu. Et c’est avec ces mêmes géants qu’il libérera Fenrir et marchera avec les légions de Hell (l’enfer froid des Nordiques) pour abattre Asgard et les dieux des Hommes.

 

Les guerriers ayant rejoint le Valhalla combattront vaillamment ces hordes mais l’un après l’autre, ils seront vaincus... Puis viendra le tour des dieux. Quand Odin sera dévoré par Fenrir et que Thor mourra du venin du Grand Serpent de Midgard Jörmungand, Surt déclenchera un incendie si puissant qu’il embrasera la terre entière

 

Charybde & Scylla, la mort à deux faces


Où les trouver : Détroit de Messine, Italie

Dans quel récit : L’Odyssée d’Homère

Charybde et Scylla, dans la mythologie grecque, sont deux monstres marins habitant de part et d’autre du détroit de Messine, entre l’Italie et la Sicile. Charybde, du côté sicilien, aspire dans d’énormes tourbillons les eaux du détroit et les bateaux qui y naviguent, puis les recrache. Tandis que Scylla, sur la rive italienne, est une créature monstrueuse dotée de douze pattes et de six têtes de chiens portées chacune par un cou démesuré et terminées par une gueule pourvue de trois rangées de dents. Son appétit est insatiable : elle dévore toute créature, animale ou humaine, qui passerait à sa portée.

Charybde est la fille de la Terre (Gaïa) et du dieu de la Mer (Poséidon). Très belle mais à la faim insatiable, elle tenta de voler les bœufs d’Heraclès ! Mais, rapidement, Zeus trouva la jeune voleuse et la foudroya, puis, la transforma en un gouffre affreux sur le domaine de son père, la Mer. Depuis, devenue une créature hideuse, elle se nourrit de tout ce qui a le malheur de passer près de sa bouche immense.

Scylla, elle, a une histoire plus tragique. A l’origine, elle est une nymphe magnifique, fille de Phorcys (dieu primordial de l’eau) et d’Hécate (déesse de la Lune), dont le dieu Glaucos tombe follement amoureux. Cependant, la jeune nymphe le repoussa. Désespéré, Glaucos demanda alors à la sorcière Circé de lui préparer un filtre d’amour. Mais la sorcière, elle, aimait le dieu et, au lieu de préparer la potion, concocta un breuvage qui transforma Scylla en une créature hideuse et à la faim insatiable. Horrifiée par sa laideur, le jeune monstre décida de se réfugier dans une grotte sur la côte italienne, où elle dévore, depuis, tout ce qui passe près de son repaire.

 

Nul ne peut échapper aux deux monstres marins. Ulysse, pourtant génie et fin roublard, parvint à éviter le tourbillon de Charybde, mais pour mieux se retrouver à la merci de Scylla. La seule solution pour sauver son équipage et poursuivre sa route, fut de sacrifier six de ses marins pour autant de têtes du monstre, et ainsi l’occuper assez longtemps pour s’enfuir… 

 

Hai Ho Shang, les Terreurs des Mers du Sud


Crédit : JBurnik

Où les trouver : Chine, Mer du Sud

Dans quels récits : Chants de marins et légendes de dockers

 

L’Hai Ho Shang ou « Poisson-moine bouddhiste » est un monstre marin qui terrorise les marins chinois de la Mer du Sud. A l’image du kraken scandinave, il arraisonne les vaisseaux chinois et noie leur équipage. Cruel, il s’attaque également aux petites proies comme les jonques en faisant chavirer le navire. Pour se sauver de l’une de ses attaques, chaque équipage se dote d’un marin capable d’effectuer une danse rituelle pouvant le repousser : le membre d’équipage agite un bâton orné de rubans rouges et danse au rythme d’un gong, tandis que l’équipage brûle des plumes, odeur que déteste la créature légendaire.

On raconte que quand l’un d’eux est pris dans le filet d’un pêcheur, les bébés bonzes présents sur son corps tombent à genoux devant le pêcheur, terrifié et fasciné, afin de demander grâce. Cependant, leur supplique reste depuis la nuit des temps vaine car relâcher un poisson-moine serait mettre en danger le reste des navigateurs de la Mer du Sud et laisserait proliférer une génération de plus de ces créatures cruelles. Tous sont convaincus que cette espèce est éteinte du fait de son extermination par l’Homme mais la mer révèle difficilement ses secrets…

 

Chapitre Suivant

Commentaires