Actualités

Don Mancini revient sur une scène pivot de Cult of Chucky

Par Arno Kikoo
5 octobre 2017

Le film Cult of Chucky est désormais sorti (on vous en parle en long par ici) et s'il a notamment proposé quelques mises à mort sanglantes, le réalisateur Don Mancini est revenu sur l'une d'entre elles, qui marque la rupture entre les deux moitiés du film. Attention aux spoilers !

La scène en question est celle du "plafond de verre". L'une des patientes de l'hôpital psychiatrique est attachée à un lit d'hôpital. Chucky arrive avec une bonbonne d'oxygène et l'ouvre de façon à ce qu'elle brise le plafond de verre. Les débris et la neige venant de l'extérieur tombent alors dans un joli plan ralenti - avant qu'ils ne décapitent brutalement  la jeune femme.

Don Mancini s'est exprimé sur cette scène, en expliquant son esthétisme par référence aux maîtres de l'horreur que sont Dario Argento (époque Suspiria, hein) ou Lucio Fulci, qui aiment dépeindre la beauté glaçante de l'horreur. Mais il a aussi révélé que cette scène n'était pas du tout pensée de la sorte dans un premier temps :

"Les détails de cette scène ont beaucoup changé. Dans un premier temps, le personnage devait être trempé par le système anti-incendie, trafiqué, et être ensuite brûlée vive. Mais ça allait être trop compliqué et trop long à faire. Ensuite, Chucky devait s'emparer d'une bouteille d'anti-coagulant et l'injecter au personnage, qui se serait alors vidée de son sang par tous les orifices. Puis je me suis rendu compte que cette scène arriverait au milieu du film, et qu'il lui fallait une sorte de point d'exclamation. C'est pour ça que j'en suis arrivé aux bris de verre et à la décapitation. Avec la neige qui donne un côté lyrique." 

On peut être certain que ce résultat final est le plus marquant des trois envisagés.

Source

Commentaires