Critiques

Critique - Vertèbres (Morgane Caussarieu) : les bras m'en tombent !

Par KrissDrkTwr - Christophe
3 min 26 novembre 2021
Critique - Vertèbres (Morgane Caussarieu) : les bras m'en tombent !
On a aimé
- Une superbe revisite du mythe du Loup-Garou.
- Ce roman rend accroc!
- Un livre d'horreur bien ficelé.
- Des personnages attachants et marquants.
- L'humour noir détonne et on aime! C'est jubilatoire..
On n'a pas aimé

Morgane Caussarieu est une romancière punk, essayiste, traductrice, titulaire d'une licence en cinéma et d'un master en édition.Elle se fait un malin plaisir de revisiter le mythe des vampires : Dans les veines (Mnémos, 2012), Je suis ton ombre (Mnémos, 2014), Rouge Toxic & Rouge Venom (ActuSF). Ces derniers ont reçu des prix littéraires. Elle a également publié un essai en 2013, "vampires et bayou".  Dans Vertèbres, elle remet le mythe du Loup-Garou au goût du jour...

 

1997

Dans la petite station balnéaire de Vieux-Boucau dans les Landes, Jonathan, dix ans, vient d'être kidnappé. 7 jours plus tard, on le retrouve sur une aire d'autoroute. Sa mère peine à le reconnaître : bien des choses ont changé en lui, la plus déroutante étant l'apparition d'une vertèbre supplémentaire ! Peut-on imaginer l'horreur indicible qui va frapper jour après jour Jonathan et ses proches, une situation qui va devenir hors de contrôle... Mais que s'est-il passé ? Qui est la femme à barbe qui a kidnappé Jonathan, et qui reste insaisissable ?

Vertèbres est avant tout une histoire d'amitié sur fond de drame familial. En plus, d'être le récit de la transformation progressive de Jonathan...

 

Attention !! Roman d'horreur addictif !!

En 300 pages, Morgane Caussarieu balance un récit d'horreur terriblement accrocheur. Au programme, des chapitres courts pour mieux distiller une tension progressive, et un sentiment de malaise insidieux : un fils revenu, mais quelque chose a terriblement changé... D'où un journal intime qui fait génialement le boulot : c'est Sacha et Marylou qui vont se confier à nous...

Sasha,10 ans qui a pour confidente Diddl, une sorte de souris imaginaire.

Marylou, la maman fusionnelle et surprotectrice... prête au pire?

C'est leur point de vue alterné qui va rythmer le récit. Le récit est très visuel, organique, violent, mais non dénué d'humour noir...quand le sang commence à couler dans cette histoire délicieusement frissonnante et jubilatoire à lire !

On sent la maîtrise et la retenue quand ça part en vrille, parce que Morgane Caussarieu manipule le pouvoir de suggestion comme Papa King sait s'y prendre : montrer sans trop dévoiler, notre imagination fera le reste !

Tu sens des projections de sang chaud sur ton dos. Non tu ne regarderas pas.

L'auteure arrive à nous arracher un sourire large même si c'est horrible.. Mention spéciale au protagoniste nommé kou2bite... Tout un programme ! Résultat, on a le sourire en coin..ou la canine me direz-vous?

 

Le Club des ratés dans les Landes !

Les personnages dans ce roman ont tous un lien très fort qui les unit, en bien comme en mal.. Sasha avec Jonathan et Brahim forment un trio attachant. Brahim c'est le pote d'infortune, maghrébin dans une ville où il est difficile de s'intégrer. Nos héros ne sont pas riches, la misère sociale fait des ravages... Le quotidien s'avère plutôt laborieux, surtout en famille. Il y a Kevin, le frère tortionnaire de Sasha qui s'emploie à tyranniser son entourage, et Sasha sera son souffre-douleur (brimades, humiliations, malveillances et violences quotidiennes). Tout ira en s'aggravant avec l'avancée du récit. Sans parler du Papa qui ne remplit pas son rôle paternel... Et le frère qui brille par des brimades, des actes de méchanceté gratuite et une malveillance à peine voilée.

Je veux mon Megazord

Billy le chat & Megazord ne vous laisseront pas indifférents. Tandis que Marylou est légitimement une mère de famille désespérée, son fils ayant été kidnappé.. Mais quand son fils reviendra transformé sera-t-elle prête à entretenir ce Monstre en devenir si jamais son fils doit se nourrir d'êtres humains ?

Ton Petit Monstre a de nouveau faim

A partir d'un fait divers qui devrait renforcer les liens familiaux , ce roman va les pervertir et jouer de son pourrissement, le thème du vampirisme y est injecté par le lien perverti qui unit une mère à son fils ! Bravo !!

 

La Nostalgie des années 90 !

Vertèbres est une revisite du mythe du Loup-Garou, mais pas seulement ! Le roman aborde également des sujets de société plus profonds comme la maltraitance, la sexualité de la femme, le passage vers l'adolescence et l'intolérance des genres (pour ce dernier point Sasha en est l'exemple). L'auteure se sert de cette période pour tisser son univers et une ambiance décalée voir détonante. Toute la culture populaire de l'époque y passe et vous n'écouterez plus Roch Voisine de la même façon... Car chers lecteurs et chères lectrices, c'est un de vos plaisirs coupables à n'en point douter... Qu'il s'agisse du Minitel rose, Sangoku, les 2Be3, Michael Jordan, les Tamagochi, Nintendo, Vertèbres c'est aussi un gros moment d'évasion. C'est jubilatoire, malin, et efficace, et le récit est des plus savoureux !

Morgane Caussarieu, as sûrement lu les Chair de poule et Poppy Z.brite ! C'est Stephen King qui saute aux yeux en mixant CA, Cujo et l'Année du Loup-Garou à la sauce Splatterpunk. Le roman étant très visuel, impossible de ne pas nommer le cinéaste David Cronenberg sans trop en dévoiler...

L'auteure dénonce la violence : le Loup-Garou représente la violence dont l'homme est capable d'incarner, à commencer par dévorer et pervertir l'enfance et l'innocence. Vertèbres reprend le mythe du Loup-Garou, opération réussie !

Ce roman fera plaisir à tous les fans de romans fantastiques et d'aventures. Qui plus est l'humour noir y est injectée et est plus que salutaire. Le texte est des plus agréables ; dès la première page vous serez des mordus de lecture. Je recommande chaudement : un récit accrocheur et attachant, parfois poignant mais efficace ! Très belle découverte qui vous vampirisera je n'en doute pas ! 

 

Les bras m'en tombent ! 

Chez l'éditeur

Où le trouver 

Commentaires